BFM Business

Une compagnie privée espagnole va relier en TGV Montpellier à Madrid

Madrid et Montpellier sont pour l'heure reliées directement par un seul train à grande vitesse par jour, opéré par les compagnies nationales Renfe et SNCF en coopération.

Madrid et Montpellier sont pour l'heure reliées directement par un seul train à grande vitesse par jour, opéré par les compagnies nationales Renfe et SNCF en coopération. - Renfe

Une société privée reliera en TGV Madrid et Montpellier, via Barcelone et Perpignan. Autorisée par l'Espagne à exploiter la ligne à partir du 5 octobre 2018.

Des TGV privés circuleront bientôt entre Montpellier et Madrid. La société espagnole Ilsa (Intermodalidad de Levante SA), filiale de la compagnie aérienne Air Nostrum, a été autorisée il y a quelques jours par l'autorité espagnole de la concurrence (CNMC) à exploiter à partir du 5 octobre prochain, une liaison directe grande vitesse entre Madrid et Montpellier via Perpignan et Barcelone. Jusqu'alors, cette liaison à grande vitesse internationale est gérée par l'opérateur public Renfe (l'équivalent de la SNCF en Espagne) et la SNCF en coopération, avec une seule fréquence par jour.

Les autorités espagnoles justifie leur choix par la faiblesse de l'offre ferroviaire existante à grande vitesse entre la France et l'Espagne: les TGV Paris-Barcelone n'offrent que deux liaisons quotidiennes dans chaque sens et il n'y a qu'un unique aller-retour vers Lyon et Marseille et vers Toulouse.

Cette future ligne à grande vitesse, longue de 970 km prévoit deux allers-retours par jour dans chaque sens entre Madrid et Montpellier. La durée du trajet est estimée à 5hH45, sachant que sur une grande partie du segment français, entre Montpellier et Perpignan, il n'y a pas de ligne à grande vitesse.

L'opérateur privé vendra 30% de billets internationaux

Elle sera surtout la première ligne TGV privée d'Espagne avant l'ouverture du marché programmée fin 2020 dans les tous les pays de l'UE. Mais, pour respecter la réglementation imposant encore le monopole de Renfe sur les lignes TGV intérieures espagnoles, l'opérateur Ilsa s'est engagé à générer au moins 30% de ses ventes avec les billets internationaux. Son ouverture, initialement prévue en octobre 2018, serait reportée selon une source proche d'Ilsa qui n'a pas voulu préciser à quelle date.

Le monopole public des sociétés ferroviaires nationales des États membres de l'Union européenne doit prendre fin en 2020 sur les lignes nationales à grande vitesse et classiques, mais les lignes internationales de transport de voyageurs sont déjà ouvertes à la concurrence depuis 2010.

En France, seul l'Italien Thello (filiale de Trenintalia) a ouvert des liaisons ferroviaires classiques non TGV entre Paris et Venise (train de nuit) et entre Marseille et Milan. En mars 2018, Thello s'est dit intéressé par l'exploitation d'une liaison grande vitesse Paris-Bordeaux, après l'ouverture à la concurrence en France des lignes TGV nationales, prévue pour fin 2020-début 2021.

Frédéric Bergé