BFM Business

Un tandem choisi pour succéder au PDG de Safran

Jean-Paul Hertemann va quitter ses fonctions en avril 2015, atteint par la limite d'âge.

Jean-Paul Hertemann va quitter ses fonctions en avril 2015, atteint par la limite d'âge. - Martin Bureau - AFP

Le groupe français a choisi vendredi de nommer Philippe Petitcolin au poste de directeur général et Ross McInnes à celui de président, afin de remplacer l'actuel PDG Jean-Paul Herteman en avril prochain.

Safran a pris les devants. Le conseil d'administration du groupe d'aéronautique et de défense a en effet décidé de nommer un directeur général, en la personne de Philippe Petitcolin et un président, Ross McInnes, pour succéder à l'actuel PDG Jean-Paul Herteman, selon un communiqué publié vendredi 5 décembre.

Les deux hommes vont constituer le futur tandem à la tête du groupe, alors que l'actuel dirigeant, atteint par la limite d'âge, doit quitter ses fonctions à l'issue de l'assemblée générale qui sera tenue au printemps 2015.

Ces décisions ont été prises "à l'issue d'un processus de sélection de plusieurs mois", indique le groupe dans son texte. Le conseil d'administration "a arrêté le principe de la nomination de Philippe Petitcolin pour succéder à Jean-Paul Herteman comme directeur général de Safran à l'issue de l'assemblée générale du 23 avril 2015".

Herteman s'arrêtera en avril 2015

Il "a par ailleurs arrêté le principe de la nomination de Ross McInnes en qualité de président du conseil d'administration de Safran au cours de la réunion du conseil qui suivra la même assemblée générale", ajoute-t-il.

D'ici là, Jean-Paul Herteman "continue à assumer ses fonctions jusqu'à l'assemblée générale". Safran dit se réjouir de s'être ainsi "donné les meilleurs atouts pour poursuivre son extraordinaire développement, pour le plus grand bénéfice de l'ensemble des parties prenantes, salariés, clients, actionnaires et partenaires".

Philippe Petitcolin dirige actuellement le pôle de sécurité Morpho, tandis que Ross McInnes est directeur financier.

Safran a récemment annoncé qu'il allait développer conjointement avec Airbus le nouveau modèle de lanceur de satellite Ariane 6, sur lequel se sont mis d'accord les ministres européens en charge de l'espace.

Y.D. avec agences