BFM Business

Toshiba: le PDG jette l'éponge

Le patron de Toshiba quitte son poste.

Le patron de Toshiba quitte son poste. - Yoshikazu Tsuno - AFP

Le PDG du conglomérat industriel japonais Toshiba, Hisao Tanaka, a démissionné mardi 21 juillet après avoir été nommément désigné responsable d'irrégularités dans la présentation des comptes, a annoncé le groupe.

Le patron de Toshiba n'a pas survécu au scandale. Hisao Tanaka vient d'annoncer sa démission, ainsi que celle de deux de ses prédécesseurs. Ils ont été nommément mis en cause par un comité d'experts indépendants mandatés pour enquêter sur des irrégularités comptables chiffrées à un total de plus d'un milliard d'euros sur plusieurs années.

"Nous avons mis au jour le fait que des irrégularités comptables ont été commises continuellement" et "cela a été fait sur des décisions de la direction", est-il écrit dans un rapport remis lundi à Toshiba qui en a rendu public un résumé avant la version intégrale attendue dans la journée de mardi.

Dissimulation de mauvais chiffres

Dans le document de synthèse consulté par l'AFP, Hisao Tanaka est personnellement accusé d'avoir demandé de différer des pertes, de même que son prédécesseur Norio Sasaki, désormais au poste de vice-président du conseil d'administration. L'actuel conseiller spécial de la direction, Atsutoshi Nishida, qui était patron avant Sasaki et Tanaka, est lui aussi considéré comme coupable des mêmes pratiques de pression sur des collaborateurs pour leur faire dissimuler des mauvais chiffres.

Ce qui apparaissait au départ, en avril, n'être qu'un petit lot d'erreurs fortuites dans l'imputation de pertes relatives à des chantiers vire désormais au scandale de malversations volontaires touchant les piliers de l'entreprise, dont les activités des cartes mémoires, des ordinateurs ou encore des téléviseurs. En toute logique, devrait débuter sous peu une enquête, officielle cette fois, des autorités financières et boursières.

D. L. avec AFP