BFM Business

Tim Draper, l'investisseur qui a acheté 30.000 bitcoins

Le nouveau possesseur des bitcoins de Silk Road compte les utiliser pour promouvoir la monnaie électronique dans les pays en voie de développement.

Le nouveau possesseur des bitcoins de Silk Road compte les utiliser pour promouvoir la monnaie électronique dans les pays en voie de développement. - -

L'enchère de bitcoins du gouvernement américain a eu un seul acheteur: un investisseur de la Silicon Valley, Tim Draper.

Quelque 30.000 bitcoins seront passés des réserves d'un réseau de vente de drogue, d'armes et de pédopornographie aux poches d'un investisseur de la Silicon Valley, Tim Draper, via des enchères organisées par le gouvernement américain, le 16 juin 2014.

Tout cela est on ne peut plus légal: le FBI avait saisi ces 29.656 bitcoins lors de la fermeture du site Silk Road, à l'époque le plus gros site de vente anonyme de produits illégaux, en 2013. 

Le site se servait de la monnaie électronique pour rendre ses transactions anonymes. Mais depuis, les bitcoins intéressent autant les investisseurs de la Silicon Valley que les trafiquants.

La monnaie électronique a désormais un statut officiel en Californie, et des investisseurs hauts en couleur, comme les frères jumeaux Winklevoss, plus connus pour leurs déboires avec Mark Zuckerberg, ou le milliardaire Richard Branson, ont investi dans la monnaie.

L'investisseur qui voulait diviser la Californie

Tim Draper n'est pas non plus un investisseur comme les autres: en février, il avait fait parlé de lui en proposant un référendum pour diviser la Californie en six petits Etats, plus faciles à gérer.

Ni Tim Draper, ni le gouvernement n'ont souhaité révéler combien il avait enchéri. 44 autres personnes avaient participé.

Au cours du bitcoin au moment de la clôture des enchères, les 29.656 pièces valaient plus de 19 millions de dollars. A priori, l'investisseur a donc déboursé moins que cette somme, puisqu'il n'aurait eu aucun intérêt à payer plus que le prix des marchés.

L'homme d'affaires, qui a désormais tout intérêt à voir la monnaie électronique gagner de la valeur, a annoncé qu'il comptait utiliser ces bitcoins pour développer son utilisation dans les pays en voie de développement.

Joseph Sotinel