BFM Business

Stéphane Richard "profondément meurtri par la polémique en Israël"

Invité de BFMTV, Stéphane Richard, le PDG d'Orange s'est expliqué sur les propos tenus lors de sa conférence de presse en Egypte, qui avaient déclenché la colère en Israël.

"J'ai été profondément meurtri par la polémique, à titre personnel et pour Orange (...). J'ai vécu cela dans ma chair, c'est très douloureux". Stéphane Richard s'est expliqué ce lundi 8 juin sur BFM TV sur les propos qu'il a tenu au Caire. Le PDG d'Orange avait déclaré début juin qu'il aimerait revoir ses liens avec Partner et, à terme, se retirer d'Israël. "Je suis prêt à abandonner demain matin" les liens avec Partner mais "sans exposer Orange à des risques énormes" sur le plan légal ou financier, avait-il alors affirmé.

La direction de l'opérateur de télécoms israélien Partner avait immédiatement accusé le patron du groupe français Orange d'avoir cédé aux pressions des organisations pro-palestiniennes. Et la polémique est montée.

Stéphane Richard explique ce lundi qu'il "a subi beaucoup d'insultes sur les réseaux sociaux ou sur mes numéros personnels". Des réactions qu'il juge incompréhensibles : "je n'ai pas appelé au boycott d'Israël" insiste-t-il.

Orange veut récupérer sa marque

En fait, Orange veut avant tout "récupérer sa marque partout dans le monde." Y compris en Israël. Stéphane Richard rappelle que Partner utilise la marque Orange depuis fort longtemps. "Dès 2000, nous avons indiqué notre volonté de mettre fin à cet usage. Cela n'a pas été possible, les négociations n'ont pas abouti. Nous avons recommencé en 2009 et plus récemment". Une situation devenue préjudiciable: "Si nous voulions entrer sur le marché israélien nous ne pourrions pas". 

Pour Stéphane Richard, la présence d'Orange en Israël, qui date des années 90, n'a aucune raison d'être remise en cause: "Nous n'avons cessé de renforcer cette présence. Nous sommes heureux dans le pays, il n'a jamais été question de le quitter". Le patron reconnait néanmoins une maladresse: avoir évoqué ce sujet depuis Le Caire. Tout en nuançant: "Je ne l'ai pas évoqué moi-même, j'ai simplement répondu à une question".

D. L.