BFM Business

Spotify se muscle face à l'offensive d'Apple dans la musique

Sa prochaine levée de fonds permettra à Spotify de financer sa forte croissance et d'anticiper la probable arrivée d'Apple sur le marché.

Sa prochaine levée de fonds permettra à Spotify de financer sa forte croissance et d'anticiper la probable arrivée d'Apple sur le marché. - Getty Images North America / AFP Jason Davis

Le site de streaming musical voudrait lever 500 millions de dollars, la banque Goldman Sachs étant chargée de l'opération. Une façon de se renforcer face à Apple qui prévoit d'intégrer le propre service de Beats, qu'il a acquis en 2014.

Spotify va avoir besoin de fonds pour contrer Apple qui prépare son offensive dans le streaming musical via son acquisition Beats.

La société suédoise aurait mandaté la banque Goldman Sachs pour lever des fonds de l'ordre de 500 millions de dollars. D'après le quotidien britannique Financial Times, Spotify serait ainsi valorisé 8 milliards de dollars, citant des sources proches du dossier. Cette opération aurait, par ailleurs, pour conséquence de repousser les rumeurs d'une imminente entrée en Bourse de la société suédoise.

Spotify, qui n'a pas confirmé les informations diffusées dans la presse économique anglo-saxonne, procéderait ainsi à une levée de fonds doublée par rapport à celle de la fin 2013. A l'époque, il avait collecté 250 millions de dollars, en partie grâce au fonds d'investissement californien Technology Crossover Ventures.

Spotify signe avec Sony

En attendant, Spotify continue son ascension fulgurante même si l'entreprise continue d'enregistrer des pertes (58 millions d'euros en 2013). La société a franchi, début 2015, la barre des 15 millions d'abonnés payants et plus 60 millions de clients utilisent la version gratuite de son service. Son chiffre d'affaires avait bondi en 2013 de 74% à 747 millions d'euros. Ses revenus provenaient, la même année, à 91% des abonnés payants et seulement 9% de la publicité.

Il vient aussi d'étendre son emprise commerciale en étant retenu par Sony pour le futur service de streaming musical Playstation Music, lancé au printemps 2015 dans 41 pays. Cet accord lui ouvre le marché des dizaines de millions d'utilisateurs du réseau PlayStation Network du fabricant japonais.

Ces deux dernières années, la firme suédoise avait déjà accéléré sa présence à l'international, dans 58 pays, principalement en Europe et sur le continent américain.

Apple intégrerait Beats Music par défaut sur iPad et iPhone

S'il distance ces concurrents pure player (Deezer, Pandora, ) et doit compter avec Microsoft (Xbox Music) ou Google (Play Music All Access), Spotify devrait rapidement trouver sur sa route, une vraie menace incarnée par Apple.

La firme à la pomme, en retard dans le streaming musical, doit passer à l'offensive pour imposer à ses utilisateurs Beats Music, qu’il a mis en 2014 dans son giron avec la célèbre marque de casques audio.

On s'attend à ce que Beats Music soit proposé sur les terminaux mobiles sous iOS, probablement par le truchement d’une mise à jour de son système d'exploitation iOS. Le service s'ouvrirait ainsi le marché des centaines de millions d'iPhone et d'iPad. Apple serait d'autant plus motivé à lancer son propre service de streaming qu'il pourrait capitaliser sur une base de 200 millions d'utilisateurs actifs sur iTunes.

En outre, le nouveau service de paiement Apple Pay permettrait à des millions d'utilisateurs d'iPhone 5S et 6 d'iPad Air 2 de souscrire en ligne à Beats Music en appuyant simplement sur leur lecteur intégré d'empreintes digitales. La bataille mondiale du streaming musical ne fait que commencer...

Frédéric Bergé