BFM Business

Spéculations sur un rapprochement entre Free et SFR

Selon "Les Echos", des discussion ont démarré, mais Free dément

Selon "Les Echos", des discussion ont démarré, mais Free dément - -

Les analystes de Natixis ont publié lundi 29 octobre une note sur un rapprochement éventuel entre SFR et Free.

"Ce scenario n'est basé sur aucune rumeur mais constitue, selon nous, une possibilité." D'emblée, les analystes de Natixis préviennent: nous sommes dans l'économie fiction. Mais cette fusion Free/SFR, ils y croient dur comme fer. Un rapprochement avec Free constituerait une opération "fortement créatrice de valeur pour Vivendi" Ils vont jusqu'à chiffrer les synergies (1,3 milliard d'euros minimum) et à imaginer des scenarios précis: Iliad pourrait se concentrer sur l'ADSL et le mobile low cost. SFR, lui, s'occuperait d'écouler des abonnements subventionnés avec smartphones, et du réseau de fibre optique.

Obstacles à surmonter

Evidemment, admettent les analystes, il y a quelques obstacles à régler. D'abord, la différence de culture fondamentale entre SFR et Free, qui pourrait rendre le mariage houleux. Sans oublier que l'Etat et le régulateur des télécoms ont leur mot à dire: ils ont tellement lutté pour favoriser l'arrivée d'un quatrième opérateur qu'on les voit mal accepter sans broncher un retour au ménage à trois des télécoms.

Anthony Morel