BFM Business

Sharp cherche un avenir pour ses écrans LCD

Sharp pourrait se séparer de sa division LCD.

Sharp pourrait se séparer de sa division LCD. - Toru Yamanaka - AFP

Le spécialiste des écrans à cristaux liquides pourrait placer à part cette activité déficitaire. Il devrait la fusionner avec Japan Display.

Sharp doit prendre une décision. Le pionnier japonais des écrans à cristaux liquides s'apprête à placer son activité de LCD de petites et moyennes tailles dans une société à part qui pourrait fusionner ensuite avec le rival Japan Display, une rumeur qui court depuis des semaines mais qui se précise, selon la presse de mercredi. D'après le journal Nikkei et l'agence Kyodo, Sharp est désormais sur le point de se séparer de cette entité pilier mais déficitaire des LCD qu'il ne serait plus en mesure de sauver seul.

"Nous sommes au stade des discussions avec plusieurs sociétés pour la restructuration de notre activité LCD, mais il est inexact que nous ayons déjà décidé", a réagi Sharp dans un communiqué. "Nous ferons part le moment venu de toute éventuelle décision", a-t-il ajouté. La presse assure de son côté que le schéma envisagé est la création d'une société distincte dans laquelle investira directement un fonds semi-public japonais, l'INCJ, qui est déjà à l'origine de la création de Japan Display, société née en 2012 du regroupement des activités de petits et moyens LCD de Sony, Toshiba et Hitachi.

Oled dans les iPhone?

Sharp, invité aussi au tour de table, avait rejeté l'offre croyant à l'époque pouvoir s'en tirer seul, mais ses avancées technologiques n'ont pas suffi à lui éviter de subir les effets de la baisse des prix de vente des écrans, de facto difficiles à rentabiliser. Les informations récentes selon lesquelles l'un des principaux clients de Sharp et Japan Display, l'américain Apple, allait employer des écrans organiques électroluminescents (Oled) à la place des LCD dans ses futurs iPhone à compter de 2018 a peut-être précipité les discussions pour préparer une éventuelle fusion des LCD des deux fabricants nippons.

D. L. avec AFP