BFM Business

  SFR, Orange, Bouygues, Iliad en effervescence à la Bourse de Paris

Bouygues, maison-mère, voit son titre s'envoler à la Bourse de Paris, devant la perspective de l'offre à 10 milliards d'euros sur sa filiale télécoms.

Bouygues, maison-mère, voit son titre s'envoler à la Bourse de Paris, devant la perspective de l'offre à 10 milliards d'euros sur sa filiale télécoms. - Fred Dufour-AFP

Les titres des quatre opérateurs concernés par l'offre de SFR sur Bouygues Telecom sont  tous en forte hausse. La Bourse de Paris applaudit visiblement le projet.

Les valeurs des opérateurs télécoms étaient en ébullition lundi 22 juin matin à la Bourse de Paris, après l'offre de Numericable-SFR pour le rachat de Bouygues Telecom.

Les quatre grands opérateurs concernés au premier chef, indirectement ou directement, par ce projet d'alliance qui bouleverserait profondément les paysage français des télécoms, sont tous en forte hausse.

A l'ouverture de la séance, l'action Numericable-SFR, premier bénéficiaire de l'opération, prenait ainsi 12,48% à 53,99 euros.

La bourse soutient aussi ouvertement Bouygues, maison mère de Bouygues Telecom, qui gagnait 14,02% à 38,34 euros. Le projet de rachat de sa filiale télécoms à un prix nettement plus élevé qu'attendu, a tout pour satisfaire les boursiers et les analystes. 

Orange est celui qui progresse le moins

IIliad grimpait de 10% à 225,50 euros. La maison-mère de Free vient d'indiquer qu'elle entrait en négociations avec Numericable-SFR pour l'achat d'un portefeuille d'actifs. Elle pourrait donc profiter directement de l'opération pour se renforcer sur le marché français.

Orange, qui n'est a priori pas impliqué directement dans la négociation en cours, s'adjugeait pour sa part 7,24% à 14,81 euros. Cette moindre progression par rapport à ses concurrents, résulte du fait qu'il serait potentiellement l'opérateur le moins bénéficiaire du rapprochement envisagé. Orange risque d'avoir face à lui un concurrent puissant à même de contester sa position dominante dans l'Hexagone sur les réseaux fixes et mobiles.

En début de matinée, le marché parisien progressait fortement de 2,44%, à l'aube d'une séance placée par ailleurs sous le signe de la Grèce, à quelques heures d'un sommet de la zone euro crucial pour le pays.

Frédéric Bergé avec AFP