BFM Business

Scio: une révolution dans la lutte contre les faux médicaments

Le Scio peut détecter si un fruit est assez mûr, mais surtout si un médicament est bien ce qu'il est censé être.

Le Scio peut détecter si un fruit est assez mûr, mais surtout si un médicament est bien ce qu'il est censé être. - -

Cet appareil, de la taille d'une lampe de poche, a été développé par une start-up israélienne et financé par crowdfunding. Il est destiné à scanner les médicaments pour détecter lesquels sont vrais.

Les fans de Star Trek en ont rêvé, une start-up israélienne l'a fait. Le Tricordeur de la série, utilisé par le capitaine Spock pour analyser la composition de n'importe quel objet ou organisme, est en train de devenir réalité: le projet, lancé sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter, avait récolté plus de 2 millions de dollars pour 200.000 demandés, ce mardi 3 juin.

Son nom: le Scio, un appareil de poche capable de détecter les fausses gélules des vraies. Pointez cette espèce de lampe de poche sur un médicament par exemple, et elle analyse en un rien de temps sa composition moléculaire.

Cette empreinte unique est comparée à une base de données. Vrai cachet d'aspirine ou fausse pilule de Viagra, le résultat s'affiche en moins de deux secondes sur l'écran de votre smartphone.

Les faux médicaments, le fléau des pays émergents

Un outil idéal pour lutter contre les faux médicaments, packagés comme des vrais mais qui contiennent souvent des produits chimiques dangereux. Un fléau en termes de santé publique, notamment dans les pays émergents.

S'il est adopté à grande échelle, le Scio, qui coûtera une centaine d'euros, pourrait changer la donne. D'autant qu'il dispose d'autres fonctions pratiques: capable d'analyser la composition chimique d'à peu près n'importe quoi, il peut aussi vous dire combien de calories contient votre entrecôte béarnaise ou si le melon dans votre caddy est suffisamment mûr.

Anthony Morel