BFM Business

Samsung et les fabricants chinois prennent le pouvoir dans le mobile

Les marques asiatiques grignotent de plus en plus de parts de marché dans la téléphonie mobile.

Les marques asiatiques grignotent de plus en plus de parts de marché dans la téléphonie mobile. - -

Le cabinet d’étude Gartner a publié, ce mardi 14 août, ses chiffres trimestriels de ventes mondiales de téléphones portables. Il en ressort que Samsung domine et que les fabricants chinois, comme ZTE, montent en puissance.

Les marques asiatiques gagnent de plus en plus de terrain dans la téléphonie mobile. C'est ce que montrent les chiffres trimestriels du cabinet spécialisé Gartner parus ce mardi. Dans le détail, Samsung renforce sa domination, avec 21,6% de parts de marché. ZTE et les autres fabricants chinois montent en puissance. Tour d'horizon des stratégies appliquées par ces marques montantes.

Qui arrêtera Samsung?

Depuis des années, les observateurs du secteur attendent l'arrivée d'un "iPhone killer". Si cette pierre philosophale des télécoms n'a jamais vraiment existé, c'est Samsung qui s'en est le plus approché. La star du trimestre, c'est son dernier bébé, le Galaxy S3: 10 millions d'exemplaires vendus en deux mois.

Samsung vend aujourd'hui en moyenne 400 smartphones par minute, c'est deux fois plus qu'Apple. Le Sud-coréen profite à plein de l'arrivée tardive sur le marché du prochain iPhone, attendu pour la rentrée. Au deuxième trimestre, le groupe affiche une part de marché de plus de 20%, devant Nokia, devant Apple.

Samsung peut aussi se targuer de fabriquer un téléphone sur cinq vendu dans le monde. Ironique, alors qu'Apple l'accuse de copier ses produits et réclame 2,5 milliards de dollars. A croire que certains consommateurs préfèrent la copie à l'original.

D’ailleurs, le groupe sait se montrer inventif. Il a ainsi créé de nouveaux formats, comme le "phablet", étrange hybride entre le téléphone et la tablette dont s'inspirent certains concurrents.

ZTE dans le top 3 d

Aujourd'hui, ZTE vend plus de téléphones portables que LG, Motorola ou Research in Motion, le fabricant du Blackberry. Et ici on ne parle pas simplement de téléphones bas de gamme vendus sur le marché chinois. En un an, le groupe a multiplié par six ses ventes de smartphones.

Confiant, il développe sa stratégie internationale. En France, où ZTE revendique 16% de parts de marché, le groupe a récemment annoncé une quinzaine de nouveaux modèles sous sa propre marque. Fini les téléphones en marque blanche, frappés du logo Orange ou SFR. Le fabricant n’a plus de complexe, le "Made in China" n'est plus un épouvantail pour les Occidentaux.

La marque est peu connue? Et alors, chez ZTE, on est convaincu que les téléphones mobiles vont suivre la même trajectoire que le marché des PC, où les consommateurs se moquent du logo mais regardent les caractéristiques techniques...

Quand Huawei présente son smartphone Ascend, il n'hésite pas à le présenter comme "le plus rapide du monde" et à le comparer point par point avec les grands noms du marché. Et ça marche: sur le marché des smartphones, le groupe a triplé ses ventes sur un an.

Selon les experts, d'ici la fin de l'année, la croissance du marché des smartphones sera tirée par deux éléments: le nouvel iPhone et les nouveaux smartphones chinois.

Anthony Morel