BFM Business

Pourquoi les PC et smartphones personnels sont les bienvenus au bureau

Le BOYD ("Bring your own devices", "apporter votre propre appareil", a explosé ces dernières années)

Le BOYD ("Bring your own devices", "apporter votre propre appareil", a explosé ces dernières années) - Michael Coghlan - Flickr - CC

De plus en plus de salariés ramènent leurs propres appareils électroniques au travail. L'entrepreneur franco-libanais Fred Mouawad explique en cinq raisons pourquoi cette tendance va bénéficier aux entreprises qui la tolèrent.

Cela ne vous a pas échappé: de plus en plus de collègues travaillent avec leurs tablettes, PC portable ou smartphones. C'est peut-être même votre cas.

Cette mode est appelée "BYOD" pour "Bring your own device" ("Apporter votre propre appareil"). La CNIL (Commission nationale des Libertés) a d'ailleurs remarqué le développement de cette tendance qui amène "un effacement progressif des frontières entre vie professionnelle et personnelle". Au point que la Commission a publié en février dernier un guide de bonnes pratiques sur le sujet, soulignant au passage les risques en matière de sécurité des données.

Si cette pratique n'est pas sans risque, elle permettrait également d'offrir certaines opportunités aux entreprises. C'est en tout cas l'avis de Fred Mouawad, un entrepreneur franco-libanais qui a notamment créé une entreprise spécialisée dans le cloud, Taskworld, et signe une tribune sur le site Tech.co pour démontrer que les sociétés qui tolèrent le BYOD ont tout à y gagner en termes de productivité. Il donne cinq raisons clefs.

1/ L'intégration dans la vie professionnelle est facilitée

Pour Fred Mouawad, avoir accès aux applications de l'entreprise sur leurs appareils personnels est l'une des clefs permets aux salariés issus de la fameuse génération Y de travailler avec davantage de confort. "Cela leur donne de la flexibilité, ce qui est la pierre angulaire de l'intégration dans la vie professionnelle".

2/ L'implication accrue des employés

L'un des principaux défis auxquelles font face même les plus grandes entreprises est d'arriver à faire en sorte que les salariés s'approprient les objectifs de leur employeur. Or en abolissant la distinction entre vie privée et professionnelle, le BYOD "affecte la psyché des salariés", souligne Fred Mouawad. "Cela rend le travail plus personnel et leur apporte un sentiment d'appartenance".

3/ L'attraction des talents les plus créatifs

D'après l'entrepreneur, les salariés qui doivent faire preuve de créativité considèrent leurs outils de travail comme un "instrument" au même titre qu'un artiste. D'où la nécessité pour l'entreprise de leur laisser le choix de leur outil de travail. "La capacité d'avoir accès au travail à partir de leurs appareils personnels les aide à faire éclater leur productivité", surtout dans la mesure où ces artistes du bureau peuvent voir l'inspiration venir à des heures parfois très nocturnes.

4/ L'émergence des objets connectés

En plus des smartphones et autres tablettes, le développement des objets connectés rend la tendance du BYOD encore plus inévitable. Fred Mouawad cite par exemple l'arrivée de l'Apple Watch. "Il est peu probable que les personnes porteront deux montres, l'une pour la vie privée l'autre pour la vie professionnelle. Que vous le vouliez ou non, les employés apporteront leur montre connectée au travail. La moindre résistance de leur société pourrait être perçue comme une invasion de l'espace individuel et pourrait également indiquer un manque de confiance de la part de l'entreprise", écrit-il.

5/ La réduction des coûts

En utilisant leurs appareils électroniques, les salariés accèdent aux applications de leurs entreprises par le cloud. Or le cloud permet, explique Fred Mouawad, de gérer plus efficacement et plus fréquemment les mises à jour des logiciels et "d'être moins dépendant de l'équipe technique", ce qui in fine permet de réduire les coûts.

J.M.