BFM Business

Pourquoi la faillite de cet armateur coréen tourmente LG et Samsung

L'armateru coréen a dû demander son placement en redressement judiciaire, après le refus de ses créditeurs de l'aider à faire face à une dette colossale estimée à 4,79 milliards d'euros.

L'armateru coréen a dû demander son placement en redressement judiciaire, après le refus de ses créditeurs de l'aider à faire face à une dette colossale estimée à 4,79 milliards d'euros. - David McNew-AFP

En redressement judiciaire, Hanjin Shipping a 14 milliards de dollars de marchandises qui errent sur les océans. Samsung en a pour 38 millions et LG confiait 10 à 20% de ses exportations à l'armateur. Ils craignent de manquer les ventes de fin d'année, notamment aux États-Unis.

Les difficultés de l'armateur sud-coréen Hanjin Shipping inquiète ses puissants compatriotes qui utilisaient ces bateaux pour acheminer leurs produits. Le septième armateur mondial a l'équivalent en valeur de 14 milliards de dollars de marchandises bloquées en mer Le groupe a dû la semaine passée demander son placement en redressement judiciaire, après le refus de ses créditeurs de l'aider à faire face à une dette colossale estimée à 6.000 milliards de wons (4,79 milliards d'euros).

Conséquence: quelque 500.000 conteneurs sont immobilisés à bord des bateaux de Hanjin sur toute la planète. Des milliers d'autres entassés dans des ports, de Hong Kong à Hambourg. Selon une liste publiée la semaine dernière sur le site internet de Hanjin, 60 navires étaient toujours signalés comme "attendant au large".

LG craint que ses stocks aux États-Unis soient insuffisants

À quelques semaines des emplettes des consommateurs américains dites du Black Friday fin novembre aux États-Unis et des fêtes de Noël, l'inquiétude grandit chez les deux géants de l'électronique coréen.

Samsung a annoncé la semaine dernière qu'il avait pour 38 millions de dollars de biens à bord des bateaux de Hanjin, ajoutant craindre que ces derniers ne puissent pas payer les frais de stationnement et que les biens soient saisis par les créditeurs de l'armateur.

LG, qui indique que 10 à 20% de ses exportations à destination de l'Amérique du Nord étaient confiées à Hanjin, a souligné: "Nous avons besoin d'un autre transporteur pour le remplacer (Haijin)" "Black Friday approche", a déclaré Cho Sung-Jin, chef de la section électroménager de LG, faisant référence à la journée qui suit la fête de Thanksgiving, connue pour sa frénésie d'achats à prix promotionnels, notamment sur l'électroménager. "Je ne suis pas sûr de pouvoir répondre à la demande avec nos stocks actuels aux Etats-Unis", a précisé M. Cho pour qui cette situation est "inquiétante".

Samsung Electronics vend ses parts dans 4 sociétés technologique

Samsung Electronics a vendu ses parts minoritaires dans quatre sociétés technologiques, dont le fabricant de puces américain Rambus et le japonais Sharp, pour dégager de la trésorerie et se concentrer sur son coeur de métier. Le sud-coréen détenait 4,5% du capital de Rambus, 0,7% de celui de Sharp.

Le géant sud-coréen a également vendu la moitié de sa participation de 3% dans le fabricant néerlandais de semi-conducteurs ASML et l'intégralité des 4,2% qu'il détenait dans le producteur américain de disques durs Seagate. Aucun montant lié à ces cessions n'a été communiqué.

La maison maire de Samsung Electronics, Samsung Group, cherche à mettre ses affaires en ordre pour assurer la transition générationnelle du pouvoir au sein de la famille Lee, la famille fondatrice.

F.B avec AFP