BFM Business

Pourquoi Google bloque l'accès à YouTube sur des appareils Amazon

Google sanctionne Amazon en privant d'accès à YouTube les millions d'utilisateurs de deux de ses produits connectés.

Google sanctionne Amazon en privant d'accès à YouTube les millions d'utilisateurs de deux de ses produits connectés. - Tibrina Hobson-Getty Images North America-AFP

Google coupe l'accès à YouTube aux utilisateurs de l'enceinte connectée à écran Echo Show et de la clé Internet Fire TV d'Amazon. Un épisode de plus dans le contentieux qui oppose les deux géants américains.

Le torchon brûle entre deux géants américains du web. Google a décidé de sanctionner Amazon en privant d'accès à YouTube les millions d'utilisateurs de deux de ses produits connectés.

Ce sont les possesseurs d'Echo Show, l'enceinte domestique connectée, diffusée aux États-Unis uniquement et de Fire TV, la clé USB d'Amazon donnant accès aux vidéos sur Internet à un téléviseur, qui sont pénalisés par ce contentieux. En effet, Echo Show, doté d'un écran, perd beaucoup de son intérêt en étant privé d'accès aux millions de vidéos partagées sur YouTube.

Réagissant à ce qui apparaît comme une mesure de rétorsion, Amazon a déclaré: "Google établit un précédent décevant en bloquant sélectivement l'accès des clients à un site Web ouvert."

En fait, le feu couvait depuis quelques mois déjà entre les mastodontes. En septembre 2017, YouTube n'était déjà plus accessible aux appareils Echo d'Amazon pour y revenir quelques semaines plus tard.

Amazon a cessé de vendre Chromecast de Google depuis 2015

Pour justifier la nouvelle coupure d'accès à YouTube aux utilisateurs des deux produits Amazon, Google accuse explicitement le géant de l'e-commerce de boycotter ses propres produits matériels: "Amazon ne vend pas de produits Google tels que Chromecast et Google Home, ne met pas Prime Video à la disposition des utilisateurs de Google Cast et, le mois dernier, a arrêté de vendre certains des derniers produits Nest" reprend Reuters.

Ce litige commercial remonte à 2015, lorsque Amazon a cessé de vendre Chromecast de Google, concurrent direct de sa propre solution Fire TV qui était alors lancée sur le marché. Le géant de l'e-commerce justifiait ce retrait (ainsi que le produit Apple TV) par le fait que le consommateur aurait pu être induit en erreur en pensant que Prime, son service de diffusion de contenus vidéos, était disponible sur les produits concurrents vendus sur sa plateforme.

Amazon précise qu'il entend résoudre le litige actuel avec Google dès que possible. En revanche, ses relations avec Apple se sont apaisées puisque son service de diffusion de vidéo Prime doit être disponible sur les contenus accessibles depuis l'Apple TV, dans les prochains jours...

Frédéric Bergé