BFM Business

OVH emprunte 400 millions d'euros pour accélérer à l'international

L'hébergeur français de sites Internet est déjà présent en Amérique du Nord au Canada et il investit dans deux datacenters aux États-Unis.

L'hébergeur français de sites Internet est déjà présent en Amérique du Nord au Canada et il investit dans deux datacenters aux États-Unis. - OVH

Après avoir levé 250 millions d'euros en capital auprès de deux fonds anglo-saxons en 2016, l'hébergeur de sites web obtient une ligne de crédit bancaire de 400 millions, pour financer sa stratégie d'expansion à l'étranger d'ici 5 ans.

OVH se dote de moyens financiers conséquents afin de ne pas se laisser distancer par les géants américains du web: Microsoft, Amazon et Google. L'hébergeur français de sites internet, fondé par Octave Klaba en 1999, a renforcé sa structure de financement pour soutenir sa stratégie d’expansion dans le monde au cours des 5 prochaines années.

Il a obtenu une ligne de financement de 400 millions d’euros auprès d'un groupement de banques: Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole, HSBC France, notamment. OVH pourra utiliser cette ligne de crédit, obtenue dans une période de taux bas, au gré de ses besoins pour financer ses investissements.

OVH a fait entrer deux fonds à son capital en 2016

Ce financement intervient après qu’OVH a réalisé, à l'été 2016, une levée de fonds de 250 millions d’euros en faisant entrer à son capital (tout en restant majoritaire) les fonds d’investissement anglo-saxons renommés que sont KKR et Towerbrook. À cette occasion, le spécialiste français du cloud, dont les usines sont ses datacenters, a révélé un plan d'investissement de 1,5 milliard d'euros.

Son ambition consiste à déployer sur les grandes zones géographiques et économiques en Europe et hors du Vieux continent, des salles informatiques neuves équipées pour héberger des milliers de serveurs.

Un chiffre d'affaires de 400 millions d'euros en 2016/2017

OVH possède aujourd’hui 270.000 serveurs déployés au sein de centres de données implantés en Amérique du Nord (Canada), en Europe (France, Allemagne, Pologne, très bientôt au Royaume-Uni) et en Asie Pacifique (Australie, Singapour). Le groupe revendique plus d’un million de clients à travers le monde et a généré un chiffre d’affaires proche de 400 millions d’euros sur l’exercice 2016/2017. Aux États-Unis, où OVH a ouvert une nouvelle société en 2017, deux datacenters en construction seront également bientôt disponibles sur les côtes est et ouest.

L'accélération de sa stratégie internationale est aussi motivée par la présence croissante des géants américains du cloud et du logiciel sur son marché naturel, l'Europe: Salesforce, Microsoft, Amazon, Google... Tous investissent dans des datacenters sur le Vieux continent, au nom de la souveraineté des données stockées. Les particuliers comme les entreprises exigent de plus en plus qu'elles restent hébergées en Europe.

Frédéric Bergé