BFM Business

Orange et Deutsche Telekom cèdent leurs activités britanniques

Les négociations devraient durer plusieurs semaines.

Les négociations devraient durer plusieurs semaines. - Eric Gaillart - AFP

Les deux groupes sont en négociations exclusives avec BT. Le montant est estimé à 15,75 milliards d'euros.

Du mouvement dans les télécoms britanniques. Le britannique BT Group a annoncé lundi 15 décembre être entré en négociations exclusives avec Orange et Deutsche Telekom pour leur racheter EE, opérateur mobile au Royaume-Uni, pour 12,5 milliards de livres (15,75 milliards d'euros). Cette opération sera valorisée en numéraire et en actions.

Le prix d'achat sera réparti à égalité entre Orange et Deutsche Telekom.

Orange aura une participation de 4% dans BT et Deutsche Telekom 12%. La période d'exclusivité de ces négociations va durer plusieurs semaines.

Le tout premier opérateur d'Orange

Créé en 2010, Everything Everywhere est une filiale à parité entre Orange et Deutsche Telekom. EE regroupe les activités britanniques de deux opérateurs, essentiellement leurs deux opérateurs mobiles : Orange (racheté par l’opérateur français en 2000) et T-Mobile UK (racheté par l’opérateur allemand en 1999). L’opérateur français se sépare ainsi du tout premier opérateur qui avait porté la marque Orange, qui sera ensuite généralisée progressivement à tout le groupe. 

BT est l’opérateur historique britannique. Il est aujourd’hui uniquement présent dans le téléphone fixe, s’étant séparé en 2002 de ses activité mobiles, qui seront achetées par l’espagnol Telefonica en 2005. Ce rachat permet donc à BT de revenir dans le téléphone mobile. 

D. L. avec agences