BFM Business

Opération séduction de Canal Plus envers les fournisseurs d'accès

Un abonné ADSL rapporte bien moins à Canal qu'un abonné satellite

Un abonné ADSL rapporte bien moins à Canal qu'un abonné satellite - -

La chaîne cryptée veut convaincre les opérateurs d'adopter Le Cube comme décodeur TV. Free n'est pas intéressé, mais SFR est partant, coopérant ainsi pour la première fois avec Canal.

Depuis quelques mois, Canal Plus courtise les fournisseurs d'accès à Internet (FAI). Objectif: les convaincre d'adopter Le Cube, le décodeur maison de la chaîne cryptée.

Actuellement, les box des offres triple play (Internet, téléphone, télévision) sont constituées de deux boîtiers: un modem ADSL et un décodeur TV. La proposition faite par la chaîne cryptée est d'utiliser comme décodeur TV son Cube, qui, assure-t-elle, est techniquement compatible avec tous les modems ADSL.

Concrètement, cela revient à confier à la filiale de Vivendi la partie de TV de l'offre triple play. En revanche, la proposition de Canal n'est pas de fournir les deux boîtiers, c'est-à-dire toute l'offre triple play, comme le fait BSkyB outre-Manche.

La carotte et le bâton

Canal a d'ores et déjà mené un sondage pour jauger l'intérêt des internautes. Une telle offre pourrait maintenant être lancée l'an prochain. Elle serait proposée aux clients nouveaux comme existants.

Pour convaincre les fournisseurs d'accès, la chaîne cryptée avance plusieurs arguments. D'abord, utiliser Le Cube leur permet de ne plus dépenser d'argent dans l'achat d'un décodeur TV. La chaîne ajoute que les clients recevant actuellement Canal Plus par satellite pourraient migrer vers une telle offre ADSL, permettant ainsi au fournisseur d'accès d'engranger de nouveaux clients.

Jusqu'à présent, les avances de Canal ont reçu un accueil mitigé. SFR est assurément partant. Orange veut bien en discuter -le sujet a été abordé il y a quelques jours lors d'un rendez-vous entre les patrons des deux groupes, Stéphane Richard et Bertrand Meheut. En revanche, ni Free ni Bouygues Telecom ne seraient intéressés.

Revers de la médaille

Car l'offre de Canal présente aussi plusieurs inconvénients pour un FAI. D'abord, cela revient à enrichir la gamme d'une offre de plus, ce qui ne plait guère à un opérateur comme Free qui ne veut voir qu'une seule tête... Ensuite, cela revient à céder le contrôle de l'offre TV, ce qui ne gênerait pas trop Free par exemple, mais n'enthousiasme guère Orange, qui édite ses propres chaînes de télévision. Cela ne doit sans doute pas plaire non plus à Bouygues Telecom, dont les cousins de TF1 sont en concurrence de plus en plus frontale avec Canal. Enfin, la chaîne cryptée verse aujourd'hui aux fournisseurs d'accès de plantureuses commissions pour le recrutement d'abonnés à Canal Plus ou CanalSat (cf. ci-contre). Mais, pour les abonnés utilisant Le Cube, Canal se propose de revoir ces commissions à la baisse -une perspective peu engageante vue du fournisseur d'accès.

Si SFR est prêt à surmonter tous ces inconvénients, c'est pour plusieurs raisons. Evidemment, c'est la société soeur de Canal Plus au sein du groupe Vivendi. Certes, les synergies entre les deux filiales ont jusqu'à présent été quasi-inexistantes, mais cela était en partie dû à une mésentente avec l'ancien management de Vivendi et SFR, qui a depuis été remplacé par une nouvelle équipe bien plus coopérative... Certes, Vivendi souhaite se désengager de SFR assez rapidement. Mais cela incite d'autant plus à instaurer rapidement des synergies durables avec Canal, avant que SFR ne quitte la famille.

Enfin, SFR est à la recherche d'économies tous azimuts -un plan social doit être annoncé mercredi 28 novembre. Dès lors, confier l'offre TV à Canal permettrait de ne plus acheter les box TV, mais aussi d'alléger les équipes dédiées aux contenus...

Interrogés, Canal Plus, Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom se sont refusés à tout commentaire.

Le titre de l'encadré ici

|||L'ADSL bien moins rentable pour Canal
Les abonnés ADSL pèsent de plus en plus lourd chez Canal Plus et CanalSat: en 2010, ils représentaient la moitié des nouvelles recrues. Problème: un abonné ADSL est bien moins rentable qu'un abonné satellite, et ce, pour plusieurs raisons. D'abord, un abonné satellite loue à Canal son décodeur 6 euros par mois, tandis qu'un abonné ADSL utilise la box du fournisseur d'accès. Surtout, Canal verse aux FAI des commissions de plus en plus importantes pour le recrutement d'abonnés: elles sont passées de 28 millions d'euros en 2007 à 95 millions en 2011, et 130 millions en 2012. Avec 1,1 million d'abonnés ADSL en métropole début 2011, cela représente une commission de plus de 7 euros par mois et par abonné.

Si l'on ajoute à cela la location du décodeur, un abonné satellite rapporte donc 13 euros par mois supplémentaires par rapport à un abonné ADSL. Et il faut ajouter à cela le fait que les clients ADSL sont bien moins fidèles que les abonnés satellite. En proposant aux fournisseurs d'accès d'utiliser Le Cube, Canal cherche donc à améliorer la rentabilité de ses clients ADSL.

Jamal Henni