BFM Business

Oodrive lève 65 millions d'euros pour financer sa croissance

Fondée en 2000, Oodrive emploie plus de 350 personnes en Europe, en Asie et au Brésil. L'entreprise compte recruter 150 collaborateurs d'ici la fin de l'année.

Fondée en 2000, Oodrive emploie plus de 350 personnes en Europe, en Asie et au Brésil. L'entreprise compte recruter 150 collaborateurs d'ici la fin de l'année. - Jacques Demarthon - AFP

L'éditeur de logiciels sécurisés en ligne a finalisé un protocole d'investissement de 65 millions d'euros avec trois investisseurs français: Tikehau Capital, MI3 et NextStage.

L'éditeur de logiciels en ligne Oodrive, spécialisé dans la gestion des données sensibles a annoncé mercredi avoir levé 65 millions d'euros auprès de trois sociétés d'investissement françaises pour "accélérer sa croissance à l'international" avec l'Allemagne en priorité.

Oodrive "a finalisé un protocole d'investissement avec les investisseurs français Tikehau Capital, MI3 et NextStage", a indiqué le groupe français dans un communiqué. Ces trois fonds rachètent la participation des investisseurs historiques, les sociétés d'investissement françaises Time for Growth et Keensight Capital, qui se désengagent de l'éditeur, et apportent de nouveaux moyens pour son développement.

Des acquisitions prévues en Allemagne

Cette levée de fonds doit permettre à la société "de renforcer (sa) position de leader indépendant sur le marché français et européen et d'accélérer sa croissance à l'international". L'éditeur de logiciels sécurisés en ligne pour les entreprises entend aussi utiliser cette manne pour "renforcer son offre produits".

Plus de 50% de la levée de fonds sera affectée au développement de la société, a précisé le président du groupe Stanislas de Rémur. Le groupe va "accélérer sa croissance organique et sa croissance externe" alors qu'il "a vocation à devenir un consolidateur en Europe", a-t-il ajouté. Le groupe voudrait en particulier renforcer par des acquisitions ses parts de marché en Allemagne, un marché clef qui a une approche similaire des données sensibles.

Fondée en 2000, la société qui emploie à ce jour plus de 350 personnes en Europe, en Asie et au Brésil, devrait compter quelque 500 collaborateurs à la fin de l'année. Les fondateurs "restent majoritaires dans le capital", précise le groupe.

P.S. avec AFP