BFM Business

"On ne peut pas faire n'importe quoi" sur les prix du mobile

-

- - Didier Casas de Bouygues Telecom était l'invité de BFM Business, ce mercredi 11 mars

Le secrétaire général de Bouygues Télécom, Didier Casas, était l'invité de BFM Business, ce mercredi 11 mars. Il est revenu sur les annonces de Free, qui a, la veille, levé le voile sur une nouvelle box tournant sous Android TV.

La nouvelle guerre des prix n'a finalement pas eu lieu. Mardi, Free a dévoilé, à l'occasion d'un keynote, une nouvelle box d'entrée de gamme qui fait la part belle aux innovations technologiques.

Surtout, l'opérateur télécoms n'a pas ravivé de tensions sur les tarifs, cette nouvelle box (appelée "Freebox Mini 4k") sera commercialisée avec un abonnement à 29,99 euros par mois, soit un prix inchangé par rapport à la précédente offre. Invité de BFM Business ce mercredi, Didier Casas, secrétaire général de Bouygues Telecom, assure ne pas avoir été inquiété par une nouvelle offensive de Free.

Surfer sur "la vague"

"Je ne sais pas si il y aura une guerre des prix. Ce que je sais c'est que quand on est un opérateur mobile qui investit réellement dans un réseau parce que l'itinérance va s'arrêter et qu'on achète des fréquences pour servir ses clients, alors on ne peut pas faire n'importe quoi au plan tarifaire et aller au-delà de certaines limites sur les prix", a-t-il développé.

"La vérité économique est en train de s'imposer y compris au quatrième entrant sur le marché", ajoute-t-il en référence à Free.

Didier Casas se dit en revanche "satisfait" que son concurrent intègre via cette box la technologie Android TV de Google, qu'il qualifie de "rupture technologique".

"Quand il y a une nouvelle vague soit vous regardez la vague, vous prenez votre planche et vous surfez ou alors vous prenez des sacs de sable vous vous planquez derrière et attendez que ça passe. Nous on a décidé de surfer et hier il y a des gens qui ont décidé d'enlever les sacs de sable", a-t-il considéré.

L'offre de Free "encore un petit peu chère"

Il a rappelé que le système Android est un système ouvert qui permet à Google de travailler avec une multitude de développeurs, "ce qui signifie en clair que Google propose aux gens un système performant et évolutif". "Il ne sert à rien de continuer de fabriquer sa petite box dans son petit garage avec ses propres développeurs à soi. On ira jamais aussi vite", a-t-il affirmé.

Une technologie performante qui a surtout le mérite d'être gratuite. "Cela nous permet de proposer des prix moins élevés à nos clients", a d'ailleurs reconnu Didier Casas. Ce dernier considère d'ailleurs que l'offre de Free est "franchement encore un petit peu chère" puisque Bouygues commercialise une offre d'entrée de gamme à 19,99 euros. De là allumer la mèche pour déclencher la guerre des prix…

J.M.