BFM Business

Numericable se prépare à lever des fonds

Le câblo-opérateur paye un taux d'intérêt de 12% sur les obligations émises en février

Le câblo-opérateur paye un taux d'intérêt de 12% sur les obligations émises en février - -

Le câblo-opérateur demande à ses créanciers l'autorisation d'émettre des obligations.

Numericable s'apprête à lever de l'argent. Le câblo-opérateur vient de demander à ses créanciers l'autorisation d'émettre des obligations. Précisément, il leur demande de pouvoir lever un montant illimité en obligations, alors qu'il était jusqu'à présent plafonné à 500 millions d'euros. Les créanciers devraient se prononcer sur cette demande d'ici fin octobre.

Interrogée, la société dit ne pas avoir encore de plan précis, mais vouloir être en position de profiter des taux actuels, relativement bas, qui lui permettraient d'emprunter autour de 10% d'intérêts. En février, Numericable avait récolté 360 millions d'euros en émettant ses premières obligations, mais avait dû payer un taux assez élevé (12,375%). Le reste de la dette a été émis en 2007 dans de très bonnes conditions -seulement 4,36% d'intérêts. Résultat: les frais financiers absorbent environ un tiers de la marge brute d'exploitation.

Pas le couteau sous la gorge

Si la société reste très endettée (2,36 milliards d'euros), elle n'a toutefois pas le couteau sous la gorge. En effet, l'an dernier, elle a repoussé dans le temps ses échéances de remboursement. Elle ne doit donc plus rembourser que 43 millions d'euros cette année, et 47 millions l'an prochain -bref, "pas un problème", selon le PDG Eric Denoyer. Mais les choses se corseront en 2014, avec 483 millions d'euros à débourser.

Ce jeudi 27 septembre, Eric Denoyer a assuré que l'horizon financier de l'entreprise était "éclairci". Selon lui, le taux d'intérêt élevé payé sur les obligations émises en février n'a pas fait augmenter les frais financiers de la société, car cela a été compensé par une baisse des intérêts payés sur le reste de la dette, couverts via des swaps de taux.

Le titre de l'encadré ici

|||Paix avec SFR

Numericable et SFR ont conclu début 2012 un accord amiable pour mettre fin à leur conflit. Cet accord prévoit que le câblo-opérateur paie 1,9 million d'euros de dommages à la filiale de Vivendi. Le conflit portait sur le déploiement de la fibre optique à Paris et Marseille. Des accords de coopération avaient été conclus en 2008 et 2009 entre les deux opérateurs. Mais SFR avait ensuite accusé Numericable de ne pas avoir fourni à temps les services promis, et réclamait des dommages pour cela.

Jamal Henni