BFM Business

Nokia valide la vente de ses mobiles à Microsoft

Nokia ne fera plus de téléphones.

Nokia ne fera plus de téléphones. - -

L'Assemblée générale des actionnaires a, ce mardi 19 novembre, validé la vente à Microsoft de la division téléphone portable de l'entreprise. Nokia va se recentrer sur les réseaux et la cartographie.

Désormais les téléphones Nokia seront des téléphones Microsoft. Ce mardi 19 novembre, l'assemblée générale des actionnaires du groupe finlandais a approuvé la vente au géant de l'informatique de l'activité la plus connue du groupe: les téléphones portables. Une cession dont le montant représente 5,44 milliards d'euros.

Pour Microsoft cette acquisition doit permettre au groupe de mieux prendre le train du mobile, un segment sur lequel Microsoft a été distancé par les autres géants du high-tech.

C'est d'ailleurs l'un des principaux reproches qui ont été formulés à l'encontre de Steve Ballmer, qui démissionnera prochainement de son poste de directeur général de Microsoft.

La renaissance de Nokia

Pour Nokia, cette cession doit marquer une nouvelle ère. Le fabricant du 3310, un téléphone vendu à plus de 126 millions exemplaires, n'a jamais réussi à prendre le virage des smartphones.

Ainsi le Lumia n'a été vendu qu'à 5,6 millions d'exemplaires au premier trimestre 2013. Un chiffre bien faible quand on sait que Samsung et Apple en ont respectivement vendu 64,7 et 33,8 millions sur la même période.

Le groupe va ainsi se recentrer sur ses autres activités, qui représentent à peu près 50% de son chiffre d'affaires, soit environ 15 milliards d'euros. Parmi elles, les infrastructures des télécoms, les réseaux, via notamment sa co-entreprise Nokia-Siemens ou encore les services de cartographie.

Nokia en est devenu un spécialiste de cette dernier métier depuis le rachat en 2007 de Navteq pour près de 6 milliards d'euros. Regroupées sous la marque HERE, elles devraient, sous peu, équiper les voitures, en concurrençant directement TomTom et Garmin.

Julien Marion