BFM Business

Nokia supprime une fonction clé de sa balance Body Cardio

Nokia retire la mesure de vitesse d'onde de pouls

Nokia retire la mesure de vitesse d'onde de pouls - Withings

L’entreprise a annoncé l’abandon de la vitesse d’onde de pouls, la fonction phare de sa balance connectée Body Cardio, à compter du 24 janvier.

Mauvaise surprise pour les usagers de la balance Nokia Body Cardio. L’entreprise a annoncé la suppression de la vitesse d’onde de pouls, dès le 24 janvier. Body Cardio était le premier pèse-personne grand public doté de cette technologie. Elle permettait à ses utilisateurs de mesurer leur rigidité artérielle.

“Nous avons découvert que la mesure de vitesse d’onde de pouls peut être soumise à un autre type d'approbation réglementaire”, explique l’entreprise sur son site internet, sans plus de précision. On imagine que Nokia n'a pas réussi à faire reconnaître sa balance comme un dispositif médical. Le groupe finlandais ajoute que la prochaine mise à jour du logiciel supprimera l’option et qu'il sera impossible de la refuser.

Les ventes suspendues

Depuis le rachat de la marque française d’objets connectés Withings en 2016 pour quelque 190 millions de dollars, Nokia Health veut s’imposer sur le marché des produits high tech pour la santé. Parmi les trois balances connectées de la marque, la Body Cardio est la plus perfectionnée mais aussi la plus coûteuse. Commercialisée à 179,95 euros, soit 80 euros de plus que le modèle de qualité inférieur, la suppression de l’option vitesse d’onde de pouls est un coup dur. La Body Cardio ne propose plus que deux options supplémentaires: la mesure du niveau d’hydratation et la fréquence cardiaque, qui peut être aisément calculée par une montre.

Pour le moment, Nokia a suspendu la vente de la Body Cardio. Le groupe finlandais n’envisage pas le remboursement de la balance. Il précise toutefois que des compensations seront proposées par mail aux utilisateurs.

Pauline Dumonteil