BFM Business

Nokia se paie Withings, pépite française de la santé connectée 

Le portefeuille de produits de Withings inclut notamment les trackers d’activité, les balances, les tensiomètres, et les babyphones connectés.

Le portefeuille de produits de Withings inclut notamment les trackers d’activité, les balances, les tensiomètres, et les babyphones connectés. - Withings

"Withings tombe dans le giron de Nokia pour 170 millions d'euros. Créée en 2008, la start-up a débuté par un pèse-personne connecté. Son catalogue s'est étoffé de nombre d'autres produits high tech liés au bien-être et à la santé."

Après avoir mis la main sur Alcatel-Lucent, Nokia rachète une des start-up françaises les plus prometteuses dans les objets connectés. L'industriel finlandais va acquérir Withings. Fondée en 2008 par Eric Carreel, Président, et Cédric Hutchings, directeur général, la société emploie environ 200 salariés dans ses bureaux à Paris, à Cambridge aux États-Unis et à Hong Kong. La transaction valorise l'entreprise française à 170 millions d'euros. Withings sera rattachée à la branche d’activités Nokia Technologies.

S'étant fait connaître par un pèse-personne connecté dès 2009, la jeune société dispose aujourd'hui d'un large portefeuille de produits technologiques liés au bien-être et à la santé, tels un tensiomètre, un "tracker" de paramètres tels que le rythme cardiaque ou le niveau d'oxygène du sang ou même des babyphones connectés.

Selon Nokia, le marché de la santé "devrait devenir un des plus grands marchés verticaux de l'internet des objets selon les analystes, qui estiment à 37% le taux de croissance composé annuel de la santé mobile, devenant ainsi le segment de la santé connaissant la plus forte croissance à partir de 2015-2020".

Nokia veut se réinstaller sur les marchés grand public

"Withings partage notre vision en matière de santé numérique et propose des produits intelligents et bien conçus, des produits qui aident les gens à vivre en meilleure forme", a déclaré Ramzi Haidamus, président de Nokia Technologies. Le directeur général de la start-up française, Cédric Hutchings, prendra la direction de la nouvelle entité santé digitale du constructeur finlandais.

L'intérêt de l'industriel finlandais pour les produits technologiques grand public n'est pas nouveau. La branche Nokia Technologies concentre ses compétences en la matière, matérialisées par un portefeuille de brevets, avec pour objectif affiché de développer sous licence de marque ou directement des produits pour le consommateur amateur ou professionnel.

Dès 2014, le constructeur avait fait son retour sur le marché des terminaux mobiles grand public en présentant en Chine une tablette tactile sous sa marque (Nokia N1) fabriquée sous licence par un partenaire industriel. En 2015, le constructeur a sorti une caméra effectuant des prises de vue pour des films en réalité virtuelle, plutôt destinée aux professionnels du tournage. Avec l'acquisition du portefeuille de produits de Withings, Nokia affiche définitivement ses ambitions sur les marchés grand public.

Frédéric Bergé