BFM Business

Nintendo fait son entrée dans les parcs d'attractions

Nintendo s'associe avec Universal Parks & Resorts, pour tirer profit de la popularité de ses jeux et ses personnages.

Nintendo s'associe avec Universal Parks & Resorts, pour tirer profit de la popularité de ses jeux et ses personnages. - AFP Yoshikazu Tsuno

L'éditeur japonais de jeux vidéos s'associe à Universal Parks & Resorts. Ses parcs d'attraction américains mettront en scène ses célèbres personnages (Mario, Pokémon,...).

Un parc d'attractions inspiré de l'univers des jeux vidéo Nintendo, cela vous tente? Nintendo a décidé de s'associer à la société américaine Universal Parks & Resorts, qui exploite de nombreux parc d'attractions outre-Atlantique.

Selon Nintendo, il s'agit d'un partenariat significatif, car il étend la portée et la popularité de ses personnages (Pokémon, Mario, Zelda,...). Des parcs d'attraction temporaires avaient été ouverts avec la franchise Pokemon, en 2005 et en 2006, au Japon et à Taiwan. Mais il s'agissait d'ouvertures ponctuelles, liées à des événements comme l'exposition universelle de Nagoya en 2005.

L'éditeur de jeu précise que le partenariat mettra en vedette des personnages et les jeux des plus célèbres de Nintendo dans les principales attractions des parcs à thème d'Universal. On en saura pas plus. Ni sur la date d'arrivée de ces nouvelles attractions ni sur leur implantion précise.

Nintendo affiche un retour aux bénéfices nets

L'initiative du pionnier japonais du jeu vidéo dans les parcs d'attraction s'inscrit dans un contexte où il affiche des résultats annuels à nouveau bénéficiaires. Nintendo a dégagé un résultat net de 41,8 milliards de yens (320 millions d'euros), supérieur à ses attentes, sur son exercice 2014-2015, clos le 31 mars dernier.

La maison mère, dont la santé financière est menacée depuis des années par la popularité des jeux sur mobiles et par son refus d'entrer sur ce marché, s'est décidée récemment à franchir le Rubicon pour ("enfin", disent analystes et actionnaires) proposer des dérivés de ses jeux pour les smartphones, via un partenariat avec la société japonaise spécialisée DeNA.

Nintendo a promis de donner d'ici, quelques mois, des détails sur une nouvelle console en cours de développement.

Frédéric Bergé