BFM Business

Nestlé recrute 1.000 robots français pour devenir vendeurs

Capable de tenir une conversation avec les clients, le robot Pepper va vendre au Japon des machines à café Dolce Gusto et Barista.

Capable de tenir une conversation avec les clients, le robot Pepper va vendre au Japon des machines à café Dolce Gusto et Barista. - TORU YAMANAKA / AFP

Et si les robots étaient bel et bien en train de prendre nos emplois ? Nestlé va recruter au Japon 1.000 robots conçus par la start up française Aldebaran Leur mission : conseiller les clients et vendre des machines à café.

Remplacer les vendeurs par des automates. De la fiction à la réalité, il n’y a qu’un pas que Neslté a décidé de franchir. A partir du mois de décembre, des robots Pepper déambuleront dans les grandes surfaces et boutiques japonaises. La filiale japonaise du groupe suisse a décidé d'embaucher 1.000 humanoïdes conçus par le français Aldebaran pour vendre ses machines et capsule à café.

Le Japon innove

"Ce n’est la première fois qu'autant de robots seront utilisés dans des commerces" assure la direction du groupe Nestlé, qui espère d'ailleurs que d'autres pays suivront son modèle. A Tokyo, plusieurs Pepper officient depuis quelques mois dans 70 boutiques de téléphones mobiles SoftBank. Un déploiement qui ne fait que commencer puisque le géant des télécommunications a pris une participation de 78,5 % dans le français Aldebaran.

Pepper, un vendeur à part entière 

Ensemble, ils ont créé Pepper, un robot humanoïde haut d'1,20m qui pèse 28 kgs. Un visage, des yeux expressifs, un tablette tactile en guise de ventre, et des roulettes à la place des pieds, il a été conçu à la base pour tenir compagnie aux personnes âgés. De robot de compagnie, le petit frère de Nao va donc se transformer en vendeur. "Les robots Pepper pourront conseiller les clients sur les différents articles proposés en fonction de leurs besoins et goûts", prédit Kohzoh Takaoka, PDG de Nestlé Japon.

Un conseiller interactif et drôle 

Et pour cause, ce qui fait la force de Pepper, c'est sa faculté à analyser et à comprendre les émotions sur le visage de son interlocuteur. Mieux encore, il est capable de tenir une conservation dans 80 % des cas grâce à des réponses préprogrammées. Livrer des explications aux clients sur les différentes caractéristiques des machines à café ne sera donc pas un problème pour lui. Nestlé Japan mise aussi sur le côté ludique de Pepper, qui pourra jouer de son humour pour attirer les chalands dans les rayons d'électroménager.

Menace ou opportunité ?

En voulant faire travailler automates et humains ensemble, Nestlé atteste de la révolution qui est en marche au Japon. Là bas, la robotique est considérée comme une opportunité, au moment où le pays est confronté à une pénurie de main d'oeuvre et au vieillissement de la population. Outre les grands industriels, le gouvernement investit beaucoup dans ce marché qui devrait atteindre 100 milliards de dollars d'ici 2025. En France, l'émergence des machines est davantage perçue comme une menace. Le cabinet Roland Berger estime que 3 millions d'emplois sont menacés par la robotisation des tâches. 

Ch.L avec agences