BFM Business

Milipol 2017: les armes technologiques pour lutter contre le terrorisme

Diodon Drone a créé un drone gonflable indestructible, amphibie et capable de voir la nuit.

Diodon Drone a créé un drone gonflable indestructible, amphibie et capable de voir la nuit. - Diodon Drone Technology

Sur le salon Milipol, qui se tient cette semaine à Villepinte, les sociétés spécialisées dans les technologies et le numérique sont en première ligne en innovant dans les réseaux, la biométrie et l'intelligence artificielle.

Pendant quelques jours, Paris sera la capitale mondiale de la sécurité. Tous les experts de la planète et les entreprises spécialisées se retrouvent sur Milipol (jusqu'au 24 novembre 2017 au parc des expositions de Paris-Nord Villepinte). Le salon mondial de la sécurité intérieure, qui accueille plus de 1000 exposants de 55 pays, vient d’ouvrir ses portes dans un contexte de menace terroriste mondiale élevée.

"La menace terroriste est de haute intensité", confirme le préfet Yann Jounot, président des salons Milipol et ancien coordonnateur national du renseignement (CNR). "Pour lutter contre cette menace, vous avez deux piliers: l'entrave, neutraliser avant que le terroriste passe à l'acte, et la protection. Les solutions de sécurité visent à répondre à l'ensemble des besoins de sécurité. Ces salons sont des vitrines de la technologie et des services en matière de sécurité", poursuit-il en précisant que les menaces différentes comme la criminalité et la cybercriminalité, mais aussi les risques naturels ou sanitaires s'intègrent également dans ce salon.

Le numérique? "Tout le contraire d'une ligne Maginot"

Et comme le confirme Patrick Haas, directeur de "En Toute Sécurité", un cabinet spécialisé dans l'analyse stratégique, l’ensemble de ces risques crée un marché en pleine croissance. Selon cet expert, ce marché au sens large (sécurité électronique et physique, cybersécurité, gardiennage, sécurité intérieure, serrurerie, anti-incendie, etc.) a enregistré une croissance de 4,2% en France en 2016, pour atteindre un chiffre d'affaires de 26,5 milliards d'euros.

Les technologies, notamment dans le domaine numérique ou de la biométrie, permettent d'améliorer les performances de ces systèmes. Vidéosurveillance intelligente, intégration de différentes technologies (contrôle d'accès biométrique, drones de surveillance, caméras infrarouges, logiciels de supervision d'événements, etc.) sont au cœur des dispositifs. 

"C'est une sécurité active qui est tout le contraire d'une ligne Maginot", souligne Marc Darmon, directeur général adjoint de Thales, en charge des systèmes d'information et de communication sécurisés et président du Conseil des industries de confiance et de sécurité (CICS). "Les nouvelles technologies permettent de déceler la menace, freiner le passage à l'acte, mais aussi d'aider à la décision et à l'intervention". Il cite en exemple l'intelligence artificielle qui permet de déceler quelqu'un qui court dans le mauvais sens ou qui dépose un objet inanimé. Le groupe industriel dévoile sur Milipol une innovation mise au point avec Air-Lynx, une start-up de 25 personnes. Il s’agit d’un réseau 4G qui tient dans une valise pour permettre aux forces de sécurité ou aux secours de se connecter en quelques minutes dans des lieux non couverts ou saturés, comme souvent dans les situations d'urgence. 

Des Innovation Awards comme au CES de Las Vegas

Et en effet, pour fonctionner, les appareils numériques nécessitent de l’énergie, mais aussi des réseaux, l’un des secteurs les plus dynamiques sur ce salon. Atos a d’ailleurs annoncé des avancées sur Auxylium, un système mobile crypté qui permet aux forces de l’ordre de communiquer lorsque les réseaux sont saturés. Sur Milipol, le groupe français a dévoilé un partenariat avec la ville de Marseille pour tester Auxylium auprès des forces de l’opération Sentinelle et des équipes de la sécurité civile.

Mais si les grandes entreprises sont en première ligne sur ces enjeux, les start-up sont nombreuses à innover. Selon Yann Jounot, les PME représentent 80% du millier d'entreprises liées à la sécurité en France et représentent désormais près de 130.000 emplois qualifiés.

L’innovation est tellement poussée cette année, que Milipol pourrait même faire penser au CES de Las Vegas. D’autant que lors de cette 20e édition, le salon attribuera des Milipol Innovation Awards pour récompenser les entreprises les plus innovantes. Parmi les finalistes, les grands groupes, mais aussi des entreprises moins connues du grand public. Parmi elles, Phonak Communications qui a mis au point une norme de transmission sans fil et sécurisée, Kudelski Security qui a créé une solution de sécurité pour les iPhone, les appareils Android, les PC et les casques Bluetooth, Diodon Drone Technology avec des drones gonflables indestructibles et amphibies, ou BrainChip et sa carte d’accélération du calcul neuromorphique capable d’apprendre d’elle-même comme un cerveau.

Pascal Samama, avec AFP