BFM Business

Voici le smartphone ultra-sécurisé qu'utilise Emmanuel Macron

Emmanuel Macron avait déjà un iPhone et un Teorem ultra-sécurisé. Il dispose désormais aussi d'un Samsung préparé par Orange Cyberdéfense et Atos.

Emmanuel Macron avait déjà un iPhone et un Teorem ultra-sécurisé. Il dispose désormais aussi d'un Samsung préparé par Orange Cyberdéfense et Atos. - Nicolas Tucat - AFP

VIDÉO - Emmanuel Macron dispose d'un smartphone ultra-sécurisé qui en surprendra plus d'un. C'est un Samsung Galaxy préparé par Ercom et Orange Cyberdéfense. Un must de confidentialité.

De 2006 à 2017, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande utilisaient, en plus de leur appareil personnel, un Teorem, un téléphone ultra sécurisé à clapet et à touches physiques créé par Thalès et la DGA. En devenant président, Emmanuel Macron a décidé d’utiliser un appareil plus moderne.

Orange Cyberdéfense lui a fourni un smartphone Samsung Galaxy S7 Edge à écran tactile. D’apparence, c’est celui de monsieur ou madame Tout-le-Monde. Mais cet appareil qui utilise la technologie CryptoSmart d'Ercom [et non le Hoox d'Atos, comme nous l'indiquions précédemment, NDLR] pourrait faire partie de la panoplie de James Bond. Comme nous l'a précisé Raphaël Basset, directeur de la communication d'Ercom, ce Galaxy un peu spécial est le fruit d'une collaboration avec le laboratoire de R&D de Samsung. 

À l’inverse des smartphones du grand public conçus pour échanger sur les réseaux sociaux, jouer ou photographier, la première fonction de ce téléphone est de communiquer, mais de façon ultra-sécurisée. D’abord, les communications (vocales ou SMS) sont cryptées de bout en bout.

Les données détruites à distance en cas de perte ou vol

Le cercle très restreint des utilisateurs de CryptoSmart peut aussi faire de la multi-discussion. En situation de crise, ce mode permet à plusieurs personnes de communiquer ensemble comme un réseau de talkie-walkies.

Mais un individu lambda ne pourra pas l’utiliser s’il met la main dessus. D’abord parce que le téléphone dispose d’une clé inviolable personnalisée, mais aussi parce qu’une puce spéciale protège son contenu. Conçue comme une boîte noire, toutes les données qu'elle contient seront détruites à distance en cas de perte ou vol.

Est-ce pour autant la fin du Teorem? En janvier dernier, Michel Van den Berghe, le directeur d’Orange Cyberdéfense, précisait au site Silicon que le téléphone à clapet resterait encore actif, car c'est le seul pour l’instant à être classifié confidentiel défense, alors que le CryptoSmart permet des échanges en diffusion restreinte. C’est ce qui contraint Emmanuel Macron à utiliser au moins trois appareils: le Teorem, le Galaxy S7 d'Ercom et, dans le même temps, l'iPhone personnel qu’il utilisait avant d’être élu.

Pascal Samama