BFM Business

M, l'assistant que Facebook veut mettre à notre disposition

Des humains, les M Trainee, seront recrutés spécialement pour prendre en charge les requêtes les plus complexes et entraîner l'intelligence artificielle.

Des humains, les M Trainee, seront recrutés spécialement pour prendre en charge les requêtes les plus complexes et entraîner l'intelligence artificielle. - Justin Morgan - Flickr - CC

Facebook a annoncé étudier un projet pour mettre au point un robot assistant, qu'on contacterait via Messenger, et qui serait capable de prendre nos rendez-vous, réserver un billet de train, et même d'acheter nos cadeaux.

Facebook veut devenir votre secrétaire particulier. Le réseau social a annoncé mercredi un projet ambitieux baptisé "M". Il doit donner naissance à un assistant personnel régi par une intelligence artificielle, capable de répondre à vos questions, mais aussi de réserver un billet de train, un dîner romantique dans une ville inconnue, et même de trouver le cadeau de Noël idéal pour votre neveu de 8 ans.

Alors que Mark Zuckerberg a fait de l'intelligence artificielle l'une de ses priorités stratégiques, l'entreprise a mis au point un assistant personnel qui sera bientôt intégré à Messenger, le service de messagerie du réseau social. On s'adressera à lui comme à n'importe quel contact, en lui écrivant un message. "Je vais à Marseille la semaine prochaine, où est-ce que je peux manger une bonne bouillabaisse?". M va alors vous proposer une ou plusieurs adresses, et si vous le souhaitez, il pourra même se charger de prendre la réservation pour vous.

Parmi les autres tâches que l'assistant sera capable de réaliser: la livraison de cadeaux, l'achat d'objets, l'organisation de voyages, la prise de rendez-vous, et bien d'autres choses encore, promet Dave Marcus, le vice-président en charge de Messenger.

Des partenariats entre Facebook et les entreprises?

Facebook se vante d'aller bien plus loin que ses principaux concurrents, comme Siri, l'assistant vocal d'Apple, Cortana, celui de Microsoft, ou encore Google Now. Mais pour y arriver, le groupe de Marck Zuckerberg ne va pas se reposer que sur l'intelligence artificielle.

M sera épaulé par des humains. Ce sont eux qui répondront aux requêtes les plus complexes, comme un véritable service de conciergerie. Ce qui permettra à l'intelligence artificielle de s'affiner au fil du temps.

Des employés spéciaux, baptisés les M trainers, s'attelleront à cette tâche. Ce seront des spécialistes du service clients. Pour le moment, quelques dizaines d'entre eux ont déjà été recrutés alors que le service est en phase de test à San Francisco.

A terme donc, Facebook devrait rendre son assistant disponible pour les 700 millions d'utilisateurs de Messenger. Ce qui pose quelques questions. Combien de M Trainers Facebook devront être recrutés? Un service comme celui-là peut-il être rentable à grande échelle? Facebook a déjà la réponse. Selon des représentants de l'entreprise, le coût de ces recrutements devrait être bien inférieur à ce que pourrait rapporter le nouvel assistant. Si l'on imagine par exemple que Facebook pourra s'associer avec des entreprises pour répondre aux besoins des internautes et, au passage, en profiter pour générer du chiffre d'affaires.

Simon Tenenbaum, édité par N.G.