BFM Business

Lunettes connectées: les supposées visées d'Apple

Le brevet date de 2008, une période préhistorique pour les smartphones. C’est l’année de lancement de l’iPhone 3G et celle du succès de l’iPod.

Le brevet date de 2008, une période préhistorique pour les smartphones. C’est l’année de lancement de l’iPhone 3G et celle du succès de l’iPod. - Kimihiro Hoshino (AFP)

Le brevet d’un casque de réalité virtuelle déposé en 2008 vient d’être autorisé par les autorités américaines. Apple a-t-elle vraiment envie de challenger Facebook et son Oculus Rift ? Le pari est risqué, même pour Apple.

Tim Cook aurait-il mal pris d’être attaqué sur son manque d’innovation? Depuis plusieurs jours, les "rumeurs" sur les projets supposés mobiliser Apple se multiplient. Après l'ambitieuse orchestration du lancement de sa montre et les fuites sur ses projets dans la voiture connectée, le nouveau buzz du jour porte sur des lunettes à réalité virtuelle.

Ce marché se cherche encore. Pour le moment, il reste marqué par l’Oculus Rift, un casque développé par une startup américaine rachetée par Facebook en mars 2014 pour 2 milliards de dollars.

Samsung aussi a des visées sur ces nouveaux usages qui vont du ludique aux applications professionnelles. La commercialisation de son Gear GR se mondialise. Après les États-Unis, il est en vente au Royaume-Uni depuis le mois de janvier.

Google a lui fait évoluer ses ambitions pour ses Glass. Fini le grand public. L'objectif est de convaincre les entreprises que ses lunettes peuvent changer la façon de travailler. Pour aiguiser la curiosité technologique des geeks, il a lancé les CardBoard, des lunettes en carton dans lesquelles on glisse un smartphone, comme dans les Gear VR de Samsung.

Un brevet qui date de l'époque des iPod et de l'iPhone 3G

Et Apple alors ? Le géant californien a déposé un brevet en 2008 qui vient d’être validé par les autorités américaines. Et selon les schémas et les détails techniques, on voit mal comment ces iGlass pourraient constituer une menace pour Oculus.

A première vue, elles semblent même plus proches des CardBoard que des Gear VR de Samsung. Les lunettes sont équipées d’une caméra, mais ne dispose pas d’écran. En fait, c’est l’iPhone qui, une fois inséré dans un emplacement dédié, sert à visualiser des contenus. 

Apple aurait-il donc l’intention de conquérir ce marché? Peu crédible. Le brevet date de 2008, une période préhistorique pour les smartphones. C’est l’année de lancement de l’iPhone 3G et celle du succès de l’iPod. Depuis les choses ont un peu changé et pas seulement sur le plan technique. Les usages aussi ont évolué, surtout avec Oculus. C’est ce qui a peut-être déstabilisé Google avec ses Glass. 

D’ailleurs, dès les premiers papiers publiés sur le brevet d’Apple, Facebook a répliqué par des annonces comme pour rappeler aux équipes de Cupertino qu’ils ne jouent pas dans la même division. Le premier réseau social mondial passe à la vitesse supérieure en développant un magasin d’applications. Une manière de dire qu’Apple n’en est qu’au début d’un processus de conception alors que l’Oculus est déjà en phase de pré-lancement.

Pascal Samama