BFM Business

Les tablettes numériques à l’école : retours sur expérience

-

- - -

Soutenu par l’Etat, le projet de mettre à disposition des élèves des tablettes numériques prend de l’ampleur. Certains lycées ont commencé à équiper leurs classes. Par exemple, le lycée Fléneron de Lille où nous avons rencontré élèves, professeurs et délégué d’Académie.

Elles ont fait parler d’elles depuis leur apparition, les tablettes mises à disposition des élèves ont pour but d’améliorer et de faciliter l’apprentissage des élèves. Mis en place depuis 2 ans, le projet semble porter ses fruits.

Un usage familier et ludique pour les élèves

La tablette est un support connu par les élèves. Soit ils en possèdent une à la maison, soit ils comprennent facilement le fonctionnement car ils possèdent un smartphone. Si l’élève ne possède ni l’un ni l’autre, alors il en aura déjà utilisé un avec ses amis. « C’est plus ludique, moins statique, on prend plus de plaisir à venir en cours ici que dans une classe normale » dit une élève. La tablette pourrait-elle remédier à la morosité des cours ?

Plus d’interaction pendant les cours

Du côté du professeur, la tablette apporte de nouvelles opportunités. La numérisation des cours permet de déposer les documents sur Internet. Ils sont donc accessibles depuis le domicile des élèves et depuis la classe. Ils en profitent pour travailler leurs cours à la maison et effectuer des travaux pratiques en classe. « Cela a changé totalement la façon dont je travaille. Ça permet plus d’échanges, des moments de jeu, d’écriture et de lecture. On fait tout ce qu’on faisait avant mais décuplé grâce à la connectivité de la tablette » dit Amélie SILVERT (Professeur d’Anglais au Lycée de Fénelon à Lille).

« L’impression de révolutionner le métier de l’enseignant »

L’engouement de l’Académie n’est pas moindre. Celle de Lille est fortement impliquée dans le projet de numérisation des classes. La présence de tablette offre « un regard différent sur l’apprentissage ». Celui devient « véritablement collaboratif », nous dit Philippe LECLERCQ, Délégué au numérique à l’Académie de Lille. Aujourd’hui ce sont plus de 16 000 tablettes qui ont été déployées dans la région des hauts de France et ce nombre devrait augmenter.

R.M.