BFM Business

Les salariés de Dailymotion quittent le navire

Les salariés évoquent "une incompatibilité culturelle".

Les salariés évoquent "une incompatibilité culturelle". - Lionel Bonaventure - AFP

Depuis l'arrivée de Vivendi en avril 2015, plus de 100 salariés auraient démissionné.

Dailymotion a fait face à la démission de la moitié de ses salariés depuis l'arrivée en avril 2015 de Vivendi. C'est ce que révèle le quotidien Les Échos. Le journal, qui ne cite pas ses sources, indique dans un article publié sur son site internet qu'en un an plus de 100 salariés ont démissionné, sur un total de 220 personnes.

Ces départs sont remplacés mais l'effectif du groupe est pour l'heure tombé à 180 personnes. Il est évoqué, d'après les témoignages de salariés, une "incompatibilité culturelle" entre la plateforme de vidéos en ligne et Vivendi. Les démissions ont été particulièrement nombreuses au bureau de Palo Alto aux États-Unis, ce qui a conduit Vivendi à prendre la décision de le fermer.

Menace sur les objectifs financiers

Ces départs concernent surtout la technique mais affectent également les commerciaux, ce qui fait planer une menace sur les objectifs financiers du groupe, qui comptait atteint un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros cette année.

En outre, le journal indique que Martin Rogard, le directeur général délégué basé à New York serait sur le départ.

Le groupe est dirigé depuis le début de l'année par Maxime Saada, tandis que le co-fondateur de la société Olivier Poitrey est parti chez Netflix en juin.

D. L. avec AFP