BFM Business

Les "ransomwares", les nouveaux virus qui demandent des rançons

Les virus informatiques qui tentent de vous rançonner en ligne, cela existe

Les virus informatiques qui tentent de vous rançonner en ligne, cela existe - -

Les auteurs des virus ne se contentent plus de voler des données. Ils cherchent maintenant à intimider leurs victimes en se faisant passer pour la police afin de leur extorquer de l’argent.

Cela va être la grande tendance 2013 en matière de sécurité informatique : les "ransomware". Des virus informatiques qui ne se contentent pas de voler vos informations. Maintenant, les pirates tentent directement de vous extorquer de l'argent en se faisant passer pour la police.

Vous vous baladez tranquillement sur internet quand tout à coup surgit en plein écran un message siglé du logo de la gendarmerie nationale : "votre ordinateur a été bloqué pour violation de la loi française".

Une autorité factice vous accuse d'avoir regardé des films porno

On appelle cela un "ransomware" ou "rançongiciel" en jargon francisé. C’est un programme malveillant qui tente d'extorquer de l'argent en menaçant et en intimidant sa victime.

L'autorité factice, gendarmerie ou FBI, va vous accuser d'avoir téléchargé illégalement des contenus ou d'avoir visité des sites pornographiques. Votre ordinateur ne sera débloqué, indique le message, que si vous consentez à payer une amende, quelques centaines d'euros en général.

Selon les experts, c'est devenu un vrai business : cette méthode est de plus en plus populaire, avec la multiplication des moyens de paiement en ligne.

Avec un peu de recul, la ficelle semble un peu grosse. Mais pour un internaute non-initié ou qui vient de télécharger illégalement le dernier James Bond, cela peut faire paniquer. Et il suffit de quelques victimes crédules pour que l'arnaque soit rentable.

Anthony Morel