BFM Business

Les prix des forfaits mobiles ont continué à baisser en 2015

Les prix des services mobiles baissent de 5,5 % en 2015, en moyenne annuelle, tous types de contrats confondus (forfaits et cartes prépayées), contre -10,6 % en 2014 et -26,6 % en 2013.

Les prix des services mobiles baissent de 5,5 % en 2015, en moyenne annuelle, tous types de contrats confondus (forfaits et cartes prépayées), contre -10,6 % en 2014 et -26,6 % en 2013. - Josep Lago-AFP

"Pour l'Arcep, les prix des forfaits mobiles l'an passé ont continué de décroître mais à un rythme presque deux fois moins soutenu qu'en 2014."

La concurrence à quatre opérateurs mobiles continue de profiter au consommateur français. Selon l'Arcep, qui publie l'évolution annuelle des prix des services mobiles, ces derniers ont baissé de 5,5 % en 2015, en moyenne annuelle, tous types de contrats confondus (forfaits et cartes prépayées). Cette baisse a, toutefois, nettement ralenti puisqu'elle atteignait -10,6 % en 2014 et -26,6 % en 2013, un an après l'arrivée de Free et de ses prix cassés en janvier 2012.

Alors que les prix des cartes prépayées sont restés stables comme c'est le cas depuis 2013, ceux des forfaits ont continué de décroître mais à un rythme moins soutenu: affichant une baisse de 5,7 % en un an, soit presque deux fois moins que l’année précédente.

Pour le régulateur, cette baisse des prix s'explique principalement, par l’essor des offres post-payées sans subvention du terminal, observé à partir de 2012 et confirmé en 2013. Les consommateurs continuent de préférer ces offres, moins onéreuses, au détriment des forfaits plus chers incluant la subvention d'un smartphone par l'opérateur. .

-
- © Source: Arcep.

La part des forfaits sans subvention du terminal continue d’augmenter en 2015 et atteint 64,7 % des contrats (+7,9 points par rapport à 2014). Toutefois, la croissance s’infléchit encore par rapport aux années précédentes, puisque la part des contrats "SIM only" avait augmenté de 25,1 points en 2013 et de 14,8 points en 2014.

L'Arcep souligne la tendance à l’augmentation des volumes de données d'Internet mobile dans les offres à tarif constant. Pour le régulateur, la baisse des prix pour les clients de ces forfaits est d’autant plus prononcée pour les consommateurs qui consomment peu d’internet mobile.

"Cela est permis par la généralisation de la présence d’un volume de données dans les offres les moins onéreuses. La grande majorité des offres du bas de la gamme des opérateurs pris en compte dans le calcul de l'évolution des prix permet désormais de disposer d’entre 50 Mo et 100 Mo de données pour l’internet mobile, ce qui couvre les usages des petits consommateurs de données" explique l'Arcep.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco