BFM Business

Les fabricants de télés s'interrogent sur leur avenir

Hitachi a décidé d'externaliser sa production d'écrans dès cette année (Reuters)

Hitachi a décidé d'externaliser sa production d'écrans dès cette année (Reuters) - -

Il y a quelques jours, Sony annonçait vouloir restructurer sa branche téléviseurs déficitaire. Vendredi, c'est Hitachi qui décide d'externaliser sa production d'écrans dès cette année. Il faut dire que le marché est extrêmement concurrentiel.

"La télé a longtemps été un produit très premium, aujourd'hui c'est presque un produit jetable". Ce constat, celui d'un industriel du secteur, illustre bien LE problème majeur des fabricants de télé : l'effondrement des prix, et par conséquent, de leurs marges.

Les ancêtres du secteur, Sony, Hitachi, ou Philips, en difficulté

Le marché est extrêmement compétitif, et les géants japonais du secteur, comme Sony, Hitachi ou Panasonic, ont beaucoup de mal à lutter avec les sud-coréens LG et Samsung. Les derniers chiffres du Simavelec, qui regroupe les principaux fabricants, sont éloquents : le prix moyen des télés achetées par les Français était de 500 euros l'an dernier, en baisse de 15 % sur un an.

Les fabricants misaient sur les télés 3D pour vendre des produits plus chers, mais là encore la concurrence fait rage et les prix ont énormément chuté. Résultat de tout ça : certains des ancêtres du secteur sont en difficulté. Sony, Hitachi, après Philips. Il y a quelques mois le dernier grand acteur européen vendait sa branche télé déficitaire à un groupe de Hong-Kong après plus de 80 ans d'activité.

Anthony Morel