BFM Business

Les Européens se sont vite adaptés à la fin des frais d'itinérance

-

- - -

Selon une étude de la Commission, 71% des Européens savent que les frais d'itinérance mobile ont pris fin au 15 juin 2017. Depuis cette date, ceux qui n'utilisent jamais les données mobiles à l'étranger ont chuté de moitié (21%) par rapport aux mois précédents (42%).

Très attendue, la fin des frais d'itinérance liés à l'usage d'un téléphone mobile dans les 28 pays de l'Union européenne est plébiscitée. Non seulement les Européens sont au courant des nouvelles règles mais ils commencent à modifier leurs habitudes lors de leurs déplacements à l'étranger dans l'Union européenne, se félicite la Commission qui a commandité une enquête à ce sujet.

Selon cette étude Eurobaromètre Flash publiée ce mardi 26 septembre, 71% des Européens sont au courant de la suppression des frais d'itinérance et 72% d'entre eux estiment que cette mesure leur profitera, ou profitera à quelqu'un de leur entourage.

Les voyageurs sont, à 86%, informés de la fin du roaming

Grâce aux nouvelles règles d'itinérance entrées en vigueur le 15 juin 2017, on peut utiliser son téléphone mobile dans un autre pays de l'UE comme on le ferait dans son propre pays, sans payer de frais supplémentaires.

Parmi ceux qui se sont rendus à l'étranger depuis le 15 juin, ils sont même 86% à être informés de la fin des surcoûts d'itinérance. L'enquête réalisée à la fin du mois d'août, après la principale période de vacances démontre que les voyageurs ont commencé à modifier leur façon d'utiliser leur téléphone portable à l'étranger. 

La proportion des voyageurs qui utilisent les données mobiles aussi souvent en itinérance qu'ils le font dans leur pays a doublé après le 15 juin 2017 (31%) par rapport aux mois précédents (15%). Inversement, ceux qui n'utilisent jamais les données mobiles à l'étranger sont moitié moins nombreux après le 15 juin 2017 (21%) par rapport aux mois précédents (42%).

De manière générale, "l'utilisation restreinte des services mobiles à l'étranger est en recul" constate l'enquête. La proportion de voyageurs qui éteignent leur portable (12%) est nettement plus faible qu'avant le 15 juin (20%). Cependant, depuis le 15 juin 2017, 60% des voyageurs continuent à restreindre l'utilisation de leur téléphone portable lorsqu'ils se trouvent dans un pays de l'UE autre que le leur.

Les opérateurs ont déjà constaté une hausse des usages

Ce constat est confirmé par les opérateurs de téléphonie mobile. Plusieurs d'entre eux ont fait état d'une forte croissance, liée aux voyageurs, du trafic internet mobile. Celui-ci a connu une très forte hausse par rapport à l'été 2016.

"Si une partie de cette augmentation découle de la croissance annuelle générale de la consommation de données sur les marchés nationaux, une part importante en est imputable aux nouvelles règles en matière d'itinérance" commente la Commission européenne. L'augmentation des appels voix en itinérance, bien que moins marquée, est également importante.

"L'itinérance aux tarifs nationaux fonctionne: les clients sont contents, la consommation augmente et la demande de services mobiles lors des déplacements dans l'UE est très élevée" conclut Mariya Gabriel, commissaire pour l'économie et la société numériques.

Frédéric Bergé