BFM Business

Les entreprises de plus en plus visées par les cyberattaques

VIDÉO - Alors que s'ouvre le salon de la cybersécurité ce mardi, le nombre de plaintes est en forte hausse d'une année sur l'autre. Les entreprises prennent progressivement la mesure du phénomène.

Le salon de la cybersécurité s’ouvre ce mardi à Lille, en présence du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. Parallèlement, le Forum économique mondial a publié son Global Risk Report de 2018, qui établit la liste des principales menaces pour l'homme et la société.

Point étonnant: les cyberattaques et la cyberguerre y occupent la troisième place, juste derrière les catastrophes naturelles et les conditions météorologiques extrêmes. Une preuve, si nécessaire, que la menace de la cybercriminalité pèse de plus en plus lourd en France, et les entreprises sont particulièrement visées. 66% d'entre elles auraient été confrontées à des incidents de sécurité au cours de l’année 2017.

"Les grandes entreprises aujourd'hui se mobilisent de plus en plus. C'est particulièrement vrai dans le secteur de la banque", selon Gérôme Billois, expert en cybersécurité au cabinet Wavestone. "L'énergie, les industries lourdes sont un peu plus en retard. Il y a un mouvement, assez général, d'investissement dans la cybersécurité".

Entre 230 et 265 millions d'euros

Le Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) a recensé l'an dernier 63.562 plaintes reçues par la Gendarmerie nationale pour des faits de délinquance en ligne. Un nombre en augmentation de 32% par rapport à l'année précédente où 48.089 plaintes avaient été reçues. 5300 nouveaux faits de cybercriminalité sont recensés en moyenne chaque mois à travers l'Hexagone.

Le préjudice total causé par la délinquance en ligne, lui, est estimé entre 230 et 265 millions d'euros sur l'année. Un montant en hausse par rapport à 2016 où le dommage était estimé à un peu plus de 200 millions.

Nicolas de Labarrere et Clémence Zdziech