BFM Business

les données, le coeur du réacteur des entreprises en 2017

Le marché du décisionnel en self-service devrait peser 7,31 milliards de dollars en 2021.

Le marché du décisionnel en self-service devrait peser 7,31 milliards de dollars en 2021. - Pixabay

Les différents départements de l’entreprise s’approprient les outils d'analyse de données en self-service. Ils sont personnalisables et simples à manipuler. En s’affranchissant des intermédiaires dédiés à la gestion des solutions traditionnelles de Business Intelligence, les métiers gagnent ainsi en réactivité.

Selon un sondage réalisé par BARC, filiale de la société de conseil CXP, et spécialisée dans l’analyse de données, le décisionnel en self-service sera l’une des trois principales tendances de ce secteur en 2017. Cette variante de la business intelligence (BI) permet aux différents métiers de l’entreprise (RH, marketing, commerce…) d’analyser les données, de visualiser les résultats et de produire des tableaux de bord et des rapports personnalisés sans avoir à faire appel aux équipes techniques. Autrement dit, le décisionnel en self-service s’oppose aux outils génériques nécessitant l’intervention de l’équipe IT ou de celle dédiée à la BI, à chaque demande de production d’un rapport spécifique.

Produire des résultats plus rapidement

En plus de ce besoin de personnalisation, certains métiers doivent, pour être toujours plus réactifs, réaliser des analyses à des fréquences de plus en plus élevées. La production de rapports ah hoc, destinés à répondre à des questions précises, tend donc à être privilégiée. Or l’intervention d’intermédiaires pour manipuler les produits génériques réputés complexes, ralentit le processus de production.

Cette complexité a jusque-là fait du décisionnel une discipline d’experts, pilotée par ces équipes dédiées. Aujourd'hui les outils sont suffisamment ergonomiques et intuitifs pour être directement manipulés par les métiers eux-mêmes. Malgré ces avancées, l’éditeur de logiciel d’analyse des données Logi Analytics, a montré que si neuf entreprises sur dix souhaitent accéder à des services de décisionnel en self-service, moins d’un quart d’entre-elles ont déjà utilisé.

Un marché à fort potentiel

Les choses seraient toutefois en passe de changer puisque la société d’études Markets and Markets, estime que le marché du décisionnel en self-service devrait doubler en cinq ans, pour atteindre 7,31 milliards de dollars en 2021. En particulier, il sera porté par les secteurs de la banque, des services financiers et de l’assurance.

Dans le même temps, une autre tendance se dégage en matière de traitement des données: le décisionnel embarqué. Dans ce modèle, l’outil en self-service est directement embarqué dans l’application métier (sans que les capacités de traitement soient nécessairement dans l’application métier elle-même). Les utilisateurs n’ont alors plus à jongler entre plusieurs applications et produisent des rapports plus efficacement.

Eddye Dibar