BFM Business

Les difficultés s’enchaînent chez Zynga

Le directeur d'exploitation de Zynga, John Schappert, quitte le groupe.

Le directeur d'exploitation de Zynga, John Schappert, quitte le groupe. - -

L'entreprise spécialisée dans les jeux sociaux en réseau a officialisé le 9 août le départ de son directeur d'exploitation, John Schappert. Un nouveau coup dur pour Zynga, déjà empêtré dans des problèmes financiers et juridiques.

Zynga continue d’enchaîner les mauvaises nouvelles. L’éditeur de jeux sociaux a annoncé ce jeudi le départ d’un des dirigeants du groupe, le directeur d’exploitation John Schappert. Même si les conditions de ce départ ne sont pas connues, c’est une difficulté de plus pour le groupe qui en avait déjà son lot.

Rappelons que les derniers résultats de Zynga ont été catastrophiques: un chiffre d'affaires inférieur aux attentes, une perte de 22 millions de dollars, des prévisions de résultats taillés à la serpe. Mais ce n'est pas tout: Zynga commence à se faire rattraper pour ce qui pouvait être considéré jusqu'ici comme des erreurs de jeunesse, sa propension à s'inspirer largement des jeux de ses concurrents.

Zynga accusé de copier des jeux existants

Dans le business, on accuse souvent Zynga d'être un "copycat", un éditeur qui sort des copies conformes de jeux déjà existants. Le patron du groupe, Mark Pincus, aurait même dit à l'un de ses salariés "tu n'es pas plus intelligent que tes concurrents, contente-toi de copier ce qu'ils font jusqu'à ce que tu fasses les mêmes chiffres qu'eux".

Pour la première fois la semaine dernière, Electronic Arts (EA), l'un des géants du secteur, a décidé d'attaquer en justice. Le groupe accuse Zynga d'avoir poussé le bouchon un peu loin dans son jeu The Ville, qui reprend le concept des Sims, le célèbre jeu de simulation d'EA où l'on se crée un avatar et une vie virtuelle. Si Zynga était condamné, cela pourrait donner des idées à bien d'autres acteurs du secteur.

Anthony Morel