BFM Business

Les cyber Pères Noël droits dans leurs hottes

-

- - Stéfan - Flickr - cc

66 % des internautes prévoient d'acheter leurs cadeaux sur Internet. En attendant le grand rush, les préparatifs vont bon train du côté des sites de commerce électronique.

« Les prévisions du commerce en ligne pour Noël sont importantes, car elles déterminent les performances de l’année » estime Marc Lolivier, directeur général de la Fevad, la Fédération de l' e-commerce et de la vente à distance. Si les courbes des cyber-achats suivent celles des années précédentes, Noël s’annonce plutôt bien pour les sites de commerce. C’est en tout cas ce que pense Matthieu Cortesse de Gfk, car le mois septembre 2014 a déjà enregistré une hausse de 1,5 point par rapport à l’année dernière.

La livraison : le facteur clef pour attirer l’e-chaland

« Les intentions d’achats en ligne sont stables par rapport à l’année dernière. Il y a une bonne maturité d’internet en termes d’usage. Les internautes ne sentent pas en danger à utiliser l’e-commerce pour leurs courses de Noël » explique, de son côté, Bertrand Krug, directeur adjoint de Mediamétrie (voir graphique ci-dessous)
De fait, les internautes achètent de plus en plus à des dates rapprochées de Noël. « Les gens ont confiance dans les délais de livraison », ajoute Bertrand Krug. Récemment, la plupart des enseignes ont donc mis l’accent sur la livraison. « La bataille de la livraison est au cœur des débats à la fois des pure players et des enseignes historiques », assure Matthieu Cortesse.
La Redoute propose, par exemple, le retour gratuit de l’ensemble de ses produits, y compris ceux qui sont encombrants comme les canapés. « Et comme tous les ans, les clients qui commandent jusqu’au 22 décembre à midi ont la garantie d’être livrés le 24 décembre » assure Nathalie Balla, PDG de La Redoute qui ajoute « 80 % de nos livraisons se font en relais colis, nous allons doubler leur capacité et créer de nouveaux hubs ».

Forte progression du click and collect

De son côté, Boulanger mise sur son service 22/7 en Ile-de-France. Toute commande passée jusqu’à 22 heures le soir est livrée à partir de 7 heures le lendemain matin. « En fin d’année, cette offre devrait concerner notamment les téléviseurs 4K que nous installons à la livraison » précise Daniel Broche, directeur e-commerce de l’enseigne qui ajoute « Mais ce qui est crucial pour la fin de l’année c’est le click and collect (NDR, lorsque l’internaute commande en ligne et récupère son produit en magasin). Celui-ci a fortement progressé cette année et c’est au moment de Noël que le ratio du click and collect est le plus fort ».
Ce qui n’est pas anodin vu les volumétries à gérer au moment des fêtes. Les clients doivent pouvoir retirer rapidement et sans problème leur colis en magasin. Les équipes doivent donc être formées. De manière générale, le click and collect connaît une croissance importante en France avec 9 points de plus sur un an pour arriver à 32 % des achats prévus par ce biais pour cette année. Ceci dit les modes de livraison privilégiés restent la livraison à domicile et les points relais.

Marie Jung (01 Business)