BFM Business

Les Business Angels plus frileux à investir dans internet

Jean-David Chamboredon était l'invité de BFM Business ce mercredi 16 juillet.

Jean-David Chamboredon était l'invité de BFM Business ce mercredi 16 juillet. - -

Jean-David Chamboredon, le président exécutif du fonds d'investissement Isai, était l'invité de BFM Business ce mercredi 16 juillet. Il est revenu sur les raisons du manque d'investissements des Business Angels.

"Surprenant et décevant". Voilà les conclusions de Jean-David Chamboredon, président exécutif du fonds d'investissement Isai et invité de BFM Business ce mercredi 16 juillet, concernant le baromètre Finamy sur l'investissement des Business Angels dans le secteur internet.

Ce secteur connait une forte croissance. Le baromètre France digitale note une hausse du chiffre d'affaires de 43% entre 2012 et 2013. Pourtant, le montant total levé auprès des Business Angels stagne et le nombre total de levées de fonds a baissé entre le deuxième trimestre 2013 et celui de 2014.

Instabilité fiscale

"Il y a un noyau d'investisseurs, les serials Business Angels qui restent actifs, mais pas les nombreux autres", déplore Jean-David Chamboredon. Selon lui, le contexte économique n'encourage pas la prise de risque, de même que le ras-le-bol fiscal ou les incohérences gouvernementales.

Pour le président exécutif d'Isai, "les investisseurs attendent une forme de stabilité et de prévisibilité dans le secteur où ils investissent".

D. L.