BFM Business

Le robot humanoïde de Boston Dynamics peut courir et sauter

Le robot de Boston Dynamics court d'une foulée régulière et aérienne.

Le robot de Boston Dynamics court d'une foulée régulière et aérienne. - Boston Dynamics/ YouTube

L’entreprise américaine spécialisée dans la robotique dévoile une vidéo de son humanoïde en plein footing dans les bois.

Un robot s'avance, la foulée aérienne et régulière. Atlas, l'humanoïde de Boston Dynamics, sait désormais courir en toute autonomie d'après une vidéo dévoilée par le groupe le 10 mai. Malgré une courte hésitation devant les troncs d’arbre, il peut également sauter par dessus des obstacles sans chuter.

Le "robot chien" de l'entreprise, SpotMini, a lui aussi progressé. Capable d'ouvrir une porte et de se faufiler rapidement par l'embrasure, le modèle est lui aussi en mesure d'éviter des obstacles, ainsi que de monter - et descendre - des escaliers. 

Boston Dynamics est passé maître dans la publication de telles vidéos. Chacune d'entre elles fait généralement monter d'un cran l'étonnement, voire les craintes, de son audience. Sa chaîne YouTube compte près de 855 000 abonnés et des millions de vues. Les contenus diffusés, au compte-goutte, sont dénués de toute explication scientifique. 

Pour rappel, Alphabet (Google) s'est séparé de Boston Dynamics en juin 2017. Les images de robots jugés "terrifiants" et de mauvaises perspectives de rentabilité ont eu raison de la relation entre les deux entreprises. Fondée en 1992, la firme est depuis détenue par le groupe japonais Softbank. Proche du privé, elle entretient également de forts liens avec les milieux militaires. La DARPA, la branche de recherche et développement du Pentagone, compte parmi les premiers investisseurs du groupe.

Capables d'évoluer sur n'importe quel terrain, de se redresser rapidement en cas de chute, le tout en totale autonomie, ces machines se prêtent à une utilisation militaire. Le PDG de Boston Dynamics, le renommé chercheur en robotique Marc Raibert, expliquait lors d'une récente présentation TedX que ses fantassins robotiques devraient être à même de vivre de "sales moments".

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech