BFM Business

Le plus gros pétrolier du monde victime d'un virus informatique

Abdallah Jum'ah et sa compagnie assurent que le virus n'a pas perturbé la production pétrolière

Abdallah Jum'ah et sa compagnie assurent que le virus n'a pas perturbé la production pétrolière - -

L’entreprise nationale saoudienne Saudi Aramco a dû isoler tous ses systèmes électroniques après avoir été touchée par un logiciel malveillant. Les attaques de ce genre sont de plus en plus fréquentes.

La compagnie pétrolière Saudi Arabian Oil Co (Saudi Aramco) a découvert, mercredi 15 août, un virus affectant son réseau informatique. Le groupe saoudien s’est montré rassurant en indiquant que le logiciel malveillant n'avait eu aucun impact sur la production pétrolière.

Mais le groupe a été obligé de couper ses systèmes électroniques de tout accès extérieur, "par mesure de précaution". Saudi Aramco est une entreprise colossale: il y a quelques années, cette société publique était estimée à une valeur de 800 milliards de dollars, le double d'Exxon Mobile, la plus grosse entreprise cotée du monde.

Un groupe de hackers a revendiqué l

La cible est donc de choix pour les cybercriminels. Un groupe de hackers arabes a revendiqué l'attaque, sans que cela puisse n’être vérifié d'aucune manière.

Ces dernières semaines ont été marquées par une recrudescence d'attaques informatiques au Moyen-Orient. Le virus Stuxnet, s'est, par exemple, attaqué aux centrales nucléaires iraniennes. Dans cette affaire, Israël et les Etats-Unis ont été pointés du doigt. Plus récemment, toujours en Iran, un terminal pétrolier par lequel transite 90% du brut iranien avait été la cible d'une attaque de grande ampleur. Les infrastructures critiques sont les nouvelles cibles de choix des hackers.

Anthony Morel et BFMbusiness.com