BFM Business

Le drone professionnel ultra-véloce de Sony prend son envol

Sony a réalisé le premier vol de son prototype de drone destiné à  des vols d'observation, de mesure et d'inspection

Sony a réalisé le premier vol de son prototype de drone destiné à des vols d'observation, de mesure et d'inspection - Sony-Aeronef

Le drone civil du constructeur japonais transportera des charges de 10 kilos et volera jusqu'à 170 km/h avec une autonomie de deux heures. Destiné aux professionnels, un premier prototype fait sa première sortie en images.

Sony ambitionne de révolutionner le marché des drones à usage commercial avec un modèle volant à vitesse élevée doté d'une forte autonomie.

Le premier prototype du fabricant japonais réalise déjà ses premiers vols de démonstration. Cet aéronef s'avère capable d'effectuer des décollages et atterrissages verticaux mais il affiche surtout des performances qui détonnent par rapport aux drones civils du marché.

Le modèle présenté est conçu pour transporter, lorsqu'il sera disponible commercialement, des charges de 10 kilos, de voler à la vitesse de 170 km par heure avec une autonomie de deux heures environ.

Il est issu de sa co-entreprise, Aerosense, créée en juillet 2015 avec la start-up japonaise ZMP dont l'ambition est de fournir ses services d'images aériennes à des fins d'observation, de mesure ou d'inspection, sur les marchés professionnels (énergie, agriculture, transport, télécommunications) où l'utilisation des drones apporte une véritable valeur ajoutée.

Le drone apportera la capture d'image (fixes ou animées) de zones géographiques peu accessibles. L'appareil sera très utile, par exemple, à un pétrolier souhaitant évaluer les dégâts infligés à un oléoduc en panne ou à un opérateur télécoms souhaitant inspecter une zone éloignée où implanter ses futures antennes-relais.

Aerosense prévoit d'assurer des vols de drones entièrement automatisés, réalisés à partir de données (localisation, altitude) préalablement fournies par l'entreprise cliente de ce service.

Pour Sony, qui a traversé une période difficile dans la téléphonie mobile, il s'agit clairement d'une tentative de diversification de ses activités hors du grand public, sur les marchés des services destinés aux professionnels.

Cette offre commerciale sera disponible a priori au cours de l'année 2016. Le positionnement de Sony fait écho à celui de Parrot, qui a accentué récemment son virage sur le marché des drones civils professionnels en prenant 53,1% du capital d'Airinov, spécialiste des engins destinés à l'agriculture de précision.

Frédéric Bergé