BFM Business

Le décollage explosif du marché des smartphones d'occasion

Un Français sur 10 est désormais un adepte du mobile d’occasion, selon Deloitte

Un Français sur 10 est désormais un adepte du mobile d’occasion, selon Deloitte - Bulent Kilic-AFP

Au niveau mondial, en 2016, 120 millions de smartphones devraient être échangés ou revendus contre 80 millions en 2015. L'occasion pèsera 7% du marché mondial évalué à 1,6 milliards d'unités. Signe évident que le secteur a atteint sa maturité.

Si l'essor des ventes d'occasion est un signe de maturité pour un marché, alors les smartphones en sont une bonne illustration. En 2016, le marché des smartphones d'occasion devrait s'envoler avec 120 millions d'unités qui devraient être échangés ou revendus par leur propriétaire, estime le cabinet Deloitte, dans son étude sur les grandes tendances 2016 du secteur des technologies, médias et télécommunications.

Les prévisions portant ce marché, exprimées en valeur, sont à l'avenant : très optimistes. Avec une cote moyenne établie à 140 dollars (116 euros) par appareil, le marché du mobile d’occasion ne pèse pas moins de 17 milliards de dollars US contre 11 milliards en 2015.

Pour Deloitte, à ce niveau, ce marché représente deux fois le marché des objets connectés qu'on porte sur soi, comme les montres ou les bracelets.

Certes les smartphones d'occasion, à l'aune du marché des modèles neufs, reste encore marginal mais il progresse à grand pas. En volume, sur les 1,6 milliard de smartphones neufs qui devraient trouver acheteurs cette année, on estime que 7 % seront d’occasion contre 5% en 2015. 

-
- © En 2016, Deloitte prévoit que le marché mondial des smartphones pèsera plus de 17 milliards de dollars, soit une croissance de 50 % en un an.

Un iPhone acheté en 2016 aura 3 propriétaires

L'essor du marché de l'occasion trouve, selon cette étude, ses origines dans la facilité de revente, dont le produit de la transaction servira ensuite à financer un smartphone plus récent. L'envie de posséder un modèle récent, dernier cri et bardé d'innovations, reste un puissant moteur pour revendre son téléphone actuel.

Selon cette étude, 10% des smartphones haut de gamme (dont le prix est égal ou supérieur à 500 dollars soit 450 euros) achetés en 2016 devraient connaître au moins trois propriétaires différents au cours de leur vie.

En France, cette pratique de la vente et de l'achat d'occasion est encore loin d’être répandue mais elle a décollé récemment selon l'observatoire Deloitte 2015 des usages de mobile en France.

Si le renouvellement est encore un marché de neuf pour 90% des Français, un Français sur 10 est désormais un adepte du mobile d’occasion. Les 18-24 ans sont les plus concernés avec 15 % d’entre eux qui font le choix d’un smartphone de deuxième main.

Le développement simultané des plateformes d’achat-vente entre particuliers et la relative structuration des réseaux de collecte de téléphones ("pure players" web, distributeurs, constructeurs, opérateurs) ont largement contribué au développement du marché d’occasion.

Frédéric Bergé