BFM Business

Le coréen Naver rachète le centre de recherche de Xerox à Grenoble

Le centre, créé en 1993 par Xerox, est spécialisé dans la recherche sur l'intelligence artificielle, l'apprentissage automatique, la vision par ordinateur ou encore le traitement des données du langage naturel.

Le centre, créé en 1993 par Xerox, est spécialisé dans la recherche sur l'intelligence artificielle, l'apprentissage automatique, la vision par ordinateur ou encore le traitement des données du langage naturel. - Craig T.Kojima-AFP

Naver, acteur renommé de la technologie coréenne qui finance Korelya, le fonds de Fleur Pellerin, rachète le centre de recherche européen de Xerox à Grenoble et ses 80 salariés. Naver a également décidé d'être présent dans l'incubateur parisien Station F de Xavier Niel.

Le groupe sud-coréen Naver a réalisé l'acquisition du centre de recherche européen de l'américain Xerox. Situé à Grenoble (Isère), celui-ci s'est spécialisé notamment dans l'intelligence artificielle et emploie 80 chercheurs. Ce site créé en 1993, fait de la recherche sur l'apprentissage automatique, la vision par ordinateur ou encore le traitement des données du langage naturel.

Le montant de l'opération n'a pas été précisé. L’accord devrait être finalisé à la fin du troisième trimestre 2017 et le centre sera rebaptisé Naver Labs Europe. Le groupe sud-coréen a précisé que cette acquisition se faisait sans réduction d'effectifs.

Lorsque la vente de son centre de Grenoble sera finalisée, Xerox conservera les droits de propriété intellectuelle et conclura des accords de licence avec la firme coréenne.

-
- © Le centre européen de Xerox est installé dans la région de Grenoble depuis 1993. Il sera rebaptisé Naver Labs Europe après son rachat par la firme corénne. Naver Labs Europe

"Les domaines d'expertise du centre de recherche sont parfaitement en ligne avec ceux de Naver, nous en attendons des synergies fortes et immédiates", a déclaré le directeur technique du groupe sud-coréen, Chang-Hyeon Song.

Hormis Samsung, Naver est un autre géant du secteur de la tech coréenne, avec son moteur de recherche Internet et sa messagerie instantanée Line, le réseau social Snow et l’application de gestion de communautés Band. Son chiffre d'affaires a atteint 3,6 milliards de dollars (3,2 milliards d'euros) en 2016.

Le groupe sud-coréen a annoncé une série d'investissements en France ces derniers mois, avec la participation au fonds d'investissement lancé par l'ancienne ministre Fleur Pellerin, Korelya Capital, en septembre 2016. Naver, et sa filiale japonaise Line, propriétaire de la messagerie instantanée du même nom, vont également s'installer à Station F, l'incubateur de start-up parisienne financé par Xavier Niel et qui doit être inauguré dans les prochains jours.

Frédéric Bergé