BFM Business

Le cadeau d'Alcatel à son ex-PDG va surtout profiter à... l'Etat

En quittant Alcatel, Michel Combes va-t-il toucher 13,7 millions d'euros? Pas vraiment, il devra en verser les deux tiers, soit 10 millions, à l'Etat.

En quittant Alcatel, Michel Combes va-t-il toucher 13,7 millions d'euros? Pas vraiment, il devra en verser les deux tiers, soit 10 millions, à l'Etat. - Miguel Medina - AFP

Les divers émoluments versés par Alcatel à Michel Combes ont suscité la colère des syndicats de l'entreprise. Mais pour l'Etat, ce cadeau est une bonne affaire. L'ex-PDG devra reverser au fisc et aux Urssaf une dizaine de millions d'euros soit autant que l'impôt sur le revenu payé par tous les habitants de Tulle.

Après 28 mois d’activité à la tête d’Alcatel, Michel Combes quitte l’entreprise avec un joli cadeau. Il devrait percevoir 13,7 millions d’euros, qui seront essentiellement payés en actions comme l’a lui même indiqué Michel Combes dans un entretien aux Echos. La somme se compose d’une prime de non-concurrence de 4,5 millions et 8,2 millions d’euros de prime de départ déblocable dans trois ans.

Ce lundi matin, sur Europe 1, Philippe Camus, président d’Alcatel, justifie la prime offerte à Michel Combes, mais tient à apporter une précision. Le montant total sera amputé des deux tiers au profit de "l'Etat et des organismes de sécurité sociale".

Ces montants sont effectivement soumis à la législation sur les "gains d'acquisition d'actions gratuites", soit 8% de prélèvements sociaux, 10% de contribution salariale et 45% de taux marginal d’imposition. Sur les 13,7 millions d’euros, le ministère des Finances percevra 8,5 millions et 1,2 million iront dans les caisses des organismes sociaux, soit près de 10 millions d’euros.

L'équivalent des impôts payés par tous les habitants de Tulle

En payant son dû à l'Etat, Michel Combes figurera ainsi parmi les gros contribuables du pays. Les sommes versées au fisc et à l'Urssaf équivalent à la totalité de ce que paient au fisc chaque année, les contribuables redevables de l'impôt sur le revenu à Tulle, la préfecture de la Corrèze dont François Hollande fut longtemps le député-maire.

Ce ne sera pas la seule contribution obligatoire de Michel Combes. En plus de ces montants en actions, le dirigeant touchera aussi une retraite chapeau de 50.000 euros par an, et à vie, dès lors qu'il aura pris sa retraite. Somme tout aussi imposable, mais dont il est difficile de dire à l'avance la part qui reviendra à l'Etat dans la mesure où on ignore quels seront dans les années à venir les autres revenus de ce Polytechnicien de 53 ans à qui Patrick Drahi a décidé de confier les rênes d'Altice.

Pascal Samama