BFM Business

Le bloqueur de pubs Adblock Plus gagne un procès en Allemagne

Pour le tribunal de Munich, l'offre et la distribution du logiciel ne constitue pas un handicap concurrentiel.

Pour le tribunal de Munich, l'offre et la distribution du logiciel ne constitue pas un handicap concurrentiel. - Christoph Stache - AFP

Deux chaines de TV allemandes accusaient Eyeo, éditeur d’AdBlock Plus, de menacer le financement des sites internet. La justice estime que l’outil n’est pas un handicap anticoncurrentiel et que c'est aux internautes de choisir.

Eyeo, l'entreprise allemande éditrice du logiciel de blocage de publicités Adblock Plus, a remporté mercredi 27 mai le procès que lui intentaient deux chaînes de télés allemandes, a appris l’AFP auprès du tribunal. 

RTL et ProsiebenSat.1 estimaient que Eyeo entravait les règles de la concurrence, et qu’elle mettait en danger le modèle économique de financement des sites internet par la publicité. 

Le tribunal de Munich en a décidé autrement, estimant que l'offre et la distribution du logiciel ne constituait "pas un handicap anticoncurrentiel" pour les sociétés plaignantes.

L’éditeur propose le logiciel sans l'imposer

Le tribunal relève en outre que la décision d'installer ou non le logiciel relève de la liberté des utilisateurs. L’éditeur propose le logiciel sans imposer son usage. 

Souvent gratuits, les outils de blocage de publicité, dont Adblock Plus est le plus célèbre, permettent d'équiper son navigateur internet en quelques clics. Leur développement inquiète les éditeurs de sites web et les acteurs de la publicité, principale source de financement des contenus. 

En Allemagne, la société Eyeo a déjà remporté fin avril une première victoire judiciaire à Hambourg, face à deux groupes de presse, Zeit Online GmbH et Handelsblatt GmbH, l'éditeur du premier quotidien économique d'Allemagne.

P.S. avec AFP