BFM Business

La voiture volante à l'essai!

Avec ses ailes, l'Aeromobil 3.0 peut parcourir 700 Km dans les airs ou 875 km sur le sol

Avec ses ailes, l'Aeromobil 3.0 peut parcourir 700 Km dans les airs ou 875 km sur le sol - -

Et si la voiture volante, jusqu'alors plus réservée aux films de science-fiction comme "Retour vers le futur", débarquait bientôt sur nos routes? Après 24 ans de recherche, la start up slovaque AeroMobil vient de dévoiler un bolide à l'aise sur terre et dans les airs.

Ce n’est encore qu’un prototype mais il a fait sensation au salon annuel de l'innovation de Vienne et relancé les fantasmes autour de la voiture volante!

La société slovaque a présenté Aeromobil 3.0., un engin à mi-chemin entre la voiture et l'avion, fruit de 24 ans de recherche. Il est doté à la fois d’un volant pour la route et d’un manche pour piloter le cockpit. Le design est soigné mais le châssis imposant puisque entièrement recouvert de fibre de carbone. 

A l'intérieur, la voiture peut accueillir deux passagers qui ont à leur disposition plusieurs objets high tech comme le GPS, le pilotage automatique et un parachute! 

Des ailes rétractables

Capable de rouler jusqu’à 160 km/h et donc très adaptée à la conduite sur autoroute, la voiture du futur peut déployer ses ailes repliées vers l'arrière, en quelques minutes, le temps d'appuyer sur un simple bouton.

Pour prendre son envol, Aeromobil doit disposer d'une piste de 250 mètres de long au minimum. Le mieux est de rejoindre un aérodrome.

Une fois la vitesse de 130 km/h atteinte, le décollage se fait sans encombres et dans les airs, la vitesse de croisière peut osciller entre 60 et 200 km/h.

700 km d'autonomie 

L’autonomie est de 700 km en vol et de 875 km sur les routes. L'engin , qui roule à l'essence classique, dispose d'un seul moteur Rotax 912 qui alimente la voiture, et l’hélice arrière de l’avion. Question consommation, c’est plutôt raisonnable: 15 litres au 100 dans l’air et 8 litres au 100 sur route. 

Pas d'homologation en vue 

Pour la start up slovaque, ce modèle très abouti est le fruit de 24 ans de recherche et d'innovation. Un modèle qui fait de l'ombre à la Terrafugia Transition dévoilée l'an passé lors du Salon de New York et estimé à environ 227.000 euros.

Si les industriels sont sur les rangs pour créer la voiture roulante et volante, ils leur restent beaucoup d'obstacles à lever avant d'envisager la fabrication à grande échelle Les autorités ne sont pas prêtes à autoriser la commercialisation de ces bolides. Pour s'offrir le rêve de l'Aeromobil , il faudra donc attendre encore quelques années. D'ici là la Google Car, elle, sera déjà peut-être sur nos routes.

Ch.L