BFM Business

La start-up française VideoDesk lève 4,8 millions de dollars

Un chat vidéo entre le client et un vendeur permet d"augmenter les ventes

Un chat vidéo entre le client et un vendeur permet d"augmenter les ventes - VideoDesk

Le produit de cette start-up permet aux internautes de discuter en vidéo avec un vendeur sur un site de commerce électronique. Réalisant 90% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, VideoDesk vient de déménager à New York.

La start-up française VideoDesk a annoncé cette semaine avoir levé 4,8 millions de dollars. 

Ces fonds ont été levés en plusieurs tranches auprès de business angels (Jérome Camblain, Bertrand Meunier, Bertrand Mabille, Didier Chambard) et de fonds, essentiellement le fonds régional de co- investissement de la région Ile-de-France (FRCI) géré par CapDécisif. La somme comprend aussi un demi-million d'euros de prêts de la BPI.

Employant 26 personnes, VideoDesk a développé un logiciel pour sites de commerce électronique qui permet de discuter en vidéo avec un vendeur. Olivier Coste, co-fondateur et directeur général, explique: "dans des domaines comme la pharmacie, l'immobilier, l'automobile, la cosmétique, la banque, l'assurance..., il est nécessaire de discuter avec un expert lors de la vente du produit. Grâce au chat video, cette discussion peut désormais se faire via le web, et faire basculer toutes ces ventes vers internet".

Pour Olivier Coste, le potentiel est énorme: "plus de 90% des achats se font encore dans des magasins physiques. Dématérialiser ces ventes permettra de se passer d'un réseau de boutiques, et procurera donc un gain d'efficacité majeur". Selon lui, le chat vidéo permet d'augmenter de +300% le taux de conversion en achat, et de +20% la valeur du panier moyen de dépenses.

Le manque de dynamisme français

La start-up revendique déjà 7.000 clients dont E.On, Royal Canin, Nexity, Adecco, Video Futur, ou pharmanco.com.

Créée en France, VideoDesk a déménagé à New York cet automne. Un mouvement justifié ainsi par Olivier Coste: "nous avons déménagé car 90% de notre chiffre d'affaires se fait aux Etats-Unis. Ici, le marché est plus dynamique qu'en France. Les grands groupes américains sont plus réactifs, et ont plus d'appétence à tester des innovations, à prendre des risques... Il est beaucoup plus facile d'obtenir un rendez-vous avec un grand groupe américain qu'avec son équivalent français, même quand on connaît ses dirigeants... Hélas, les groupes français attendent qu'un nouveau produit ait été adopté aux Etats-Unis, ce qui oblige donc à prouver son concept d'abord aux Etats-Unis".

Toutefois, Olivier Coste ne renie pas l'aide que lui a apporté la France: "nous avons bénéficié d'un environnement public extrêmement favorable, assez exceptionnel dans le monde, avec le crédit-impôt recherche, le statut de jeune entreprise innovante, les avances remboursables de la BPI... Notre R&D est en France et y restera !"

VideoDesk a été créé en 2012 par Igor Schlumberger (fondateur de leguide.com, VideoMark et PrestaShop) et Olivier Coste, qui fut conseiller industriel de Lionel Jospin à Matignon, puis travailla chez Alcatel sur la télévision mobile, et enfin tenta de lancer un opérateur satellite paneuropéen baptisé Eurestel.

Jamal Henni