BFM Business

La sortie du tunnel est en vue pour SoLocal, l'ex-PagesJaunes

SoLocal Group a annoncé jeudi 3 novembre 2016 que son conseil d'administration s'était entendu sur un plan révisé de restructuration de sa dette.

SoLocal Group a annoncé jeudi 3 novembre 2016 que son conseil d'administration s'était entendu sur un plan révisé de restructuration de sa dette. - Mychèle Daniau-AFP

Actionnaires et créanciers se sont entendus sur un plan de restructuration de la dette de l'entreprise après le rejet d'un premier projet fin octobre 2016. SoLocal devrait éviter le dépôt de bilan qui la menaçait en l'absence d'accord.

SoLocal Group s'est, a priori, sorti de l'impasse financière dans laquelle l'avait placé le rejet d'un premier projet de restructuration par les actionnaires en octobre 2016. L'héritier de l'éditeur d'annuaires téléphoniques PagesJaunes, qui a opéré une vaste mue sur Internet, a vu son conseil d'administration s'entendre sur un plan révisé de restructuration financière. 

"Le projet de plan révisé a été approuvé à l'unanimité par le conseil d'administration de SoLocal Group, l'association RegroupementPPLocal et un groupe de créanciers représentant environ 37% de l'encours de la dette financière" a affirmé avec une pointe de soulagement la direction de l'entreprise. Ce nouveau plan sera soumis aux créanciers le 30 novembre 2016 et aux actionnaires lors d'une assemblée générale extraordinaire prévue le 15 décembre 2016.

Il faudra que ces deux groupes votent la restructuration de la dette de l'entreprise, réduite à 400 millions d'euros, pour que SoLocal voie son horizon définitivement s'éclaircir.

Le plan révisé prévoit l'attribution aux actionnaires existants de 3 actions gratuites pour 2 actions détenues ce qui représenterait environ 58,5 millions d'actions gratuites. Ce point a été central dans l'obtention de l'approbation du plan par les petits actionnaires. Ceux-ci avaient rejeté le projet initial notamment car on ne leur proposait qu'une action gratuite par action détenue. Ils s'estimaient défavorisés par rapport aux créanciers qui verront leur part, de facto, réduite lors de l'augmentation du capital, en cas de vote du nouveau plan.

Selon les nouvelles dispositions, la société aura aussi la possibilité de rembourser "à tout moment" par anticipation sa dette résiduelle de 400 millions d'euros "sans aucune pénalité". Contrairement au projet initial.

"Si l'ensemble des conditions à l'adoption de ce plan révisé sont réunies, les opérations d'augmentation de capital seraient réalisées au cours du premier trimestre 2017", souligne la société. L'un des objectifs de la direction et des futurs administrateurs de SoLocal sera, alors, de se lancer dans une "recherche active d'investisseurs susceptibles de participer au renforcement des fonds propres de la société".

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco